PSG 10 mai 2019

Revue de presse PSG : Réunion à Doha, mercato, Henrique, Motta, Buffon, Areola, Trapp, Lucas, Allan, Neymar

Vu et lu au sujet du PSG ce vendredi 10 mai 2019 dans la presse hexagonale.

“Lucas Moura, rejeté par le PSG il y a un peu plus d’un an, s’est offert un miracle à l’anglaise en renversant l’Ajax à lui tout seul, grâce à un triplé envoyant les Spurs en finale !” souligne l’AFP. Son équipier, Christian Eriksen, a réclamé « une statue » pour Lucas. L’ex-Parisien est devenu le 5e joueur à inscrire un triplé lors d’une demi-finale de LDC. Il retrouve à ce palmarès des joueurs du calibre de Del Piero, Olic, Lewandowski ou Cristiano Ronaldo. Pas mal pour un joueur qui n’est jamais vraiment parvenu à s’imposer au PSG, en cinq saisons de 2013 à 2018… Présenté à son arrivée comme un espoir du calibre de son compatriote et ami Neymar, l’attaquant a laissé dans la capitale le souvenir d’un joueur aux chevauchés ébouriffantes mais rarement décisives…”

“Lucas aimait tant Paris…” appuie L’Equipe dans un article dédié. “Mercredi, ses larmes ont fini de sécher.”

L’Equipe

“Une réunion de travail doit se tenir aujourd’hui à Doha, rapporte L’Equipe. Al-Khelaïfi y est rentré. Des membres de sa garde rapprochée y sont aussi. Henrique devait quitter Paris hier pour rejoindre le Qatar. Tuchel, qui dirigera son équipe demain à Angers, ne doit pas s’y rendre. Mais il ne faut pas y voir d’indications particulières. Il ne s’agit pas d’une réunion de crise. La haute direction va échanger et définir les contours de l’effectif de 2019-2020, les postes à renforcer et le budget alloué pour le mercato d’été. […] La priorité estivale du PSG apparaît facile à identifier : un ou deux milieux de terrain défensif. La piste n1 se nomme Allan (Naples). Il veut venir à Paris et son président est disposé à le céder contre une indemnité comprise entre 60 et 80M€, selon les sources. Un attaquant ou un milieu offensif pourrait aussi être engagé ainsi qu’un latéral. Mais d’ici au 30 juin, Paris va devoir procéder à des ventes (Nkunku, Meunier notamment) afin d’être dans les clous du fair-play financier. Une remise à plat du fonctionnement entre le coach et le directeur sportif, sera également nécessaire.”

Il est également question de gardiens de but dans le quotidien sportif. “À 41 ans, Buffon n’était pas parti pour être numéro 1 la saison prochaine, mais ses récentes prestations ont interpellé. Quant à Areola, destiné à jouer les prochains matches qui comptent, il n’a pas davantage rassuré. Sa progression ne saute pas aux yeux et il lui manque toujours ce côté décisif dans les grands rendez-vous, commente Damien Degorre. Du coup, Paris s’interroge. Des discussions ont été amorcées avec Buffon pour faire un point. […] D’un autre côté, le PSG devrait enregistrer le retour de prêt de Francfort de Trapp (2020). Il s’est montré particulièrement performant. Le PSG commence à envisager l’idée de le prolonger. Le marché des gardiens n’offre pas d’immenses perspectives au club qui, de toute façon, ne sera pas en mesure de proposer une enveloppe trop épaisse pour ce poste. Si son numéro 1 n’est ni Areola, ni Buffon, ni Trapp, le champ des possibles se réduit. À Madrid, il se murmure que Navas serait sur le départ.”

Dans L’Equipe, il est également question de l’appel de Neymar par rapport à ses trois matches de suspension en Ligue des champions (lire ici) et de la non présentation de Thiago Motta à sa convocation au siège hier par Antero Henrique. Le journal avance que l’Italo-brésilien pourrait être ambassadeur du PSG la saison prochaine, ce qui lui permettrait de passer ses diplômes d’entraîneur professionnel.

Le Parisien

Le Parisien commente la non-présentation de Thiago Motta : “Nous avions raconté les états d’âme de Motta et son envie, assez nette, de quitter le club. Henrique voulait-il lui couper l’herbe sous le pied en provoquant lui-même la rupture ? Hier, Motta a donc choisi de dribbler son supérieur hiérarchique. […] Sur la forme, il ne risque pas grand-chose. Sauf une sanction financière qui, de toute façon, serait probablement tombée. Mais, sur le fond, ce rendez-vous manqué marque un point de non-retour entre Thiago Motta et son dirigeant. Les relations étaient inexistantes depuis des mois. Elles sont désormais rompues.”

“Les conflits et le manque de communication entre les différents acteurs de l’académie parisienne créent une atmosphère qui rejaillit sur toute l’institution et notamment sur les jeunes joueurs, ajoute le quotidien francilien. Comme à l’étage supérieur, Antero Henrique fait à sa manière : secrète et clivante. […] En réalité, tout passe par le clan Henrique, dont fait aussi partie Maxwell. Ce sont ses membres qui gèrent la signature des contrats et leurs renouvellements. Ils ont aussi nommé Leeroy Echteld à la tête de la réserve en début de saison. Un entraîneur néerlandais qui continue de donner ses consignes en anglais à des jeunes un peu perdus. L’équipe est enlisée en bas de tableau en National 2 et n’est pas encore assurée du maintien. […] La communication et les échanges entre les différentes strates du club sont très restreints. […] Le dossier Thiago Motta a aussi illustré cet isolement. Il a voulu faire les choses à sa manière, avec caractère. […] Ce climat ne facilite pas la donne pour convaincre les meilleurs espoirs que leur avenir est à Paris.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters