PSG 6 mai 2019

Revue de presse PSG : Tuchel, Kurzawa, Draxler, Cavani, Europe…

Vu et lu au sujet du PSG ce lundi 6 mai 2019 dans la presse hexagonale.

“Présent ces trois dernières années, le PSG ne disputera pas cette saison le Final Four de la Ligue des champions, constate l’AFP. Les Parisiens ont manqué de peu leur “remontada” en ne battant les Polonais de Kielce que de neuf buts (35-26) hier, à Coubertin, alors qu’ils avaient perdu de dix longueurs en Pologne (34-24) la semaine dernière. Le PSG a mené de 11 buts en deuxième période grâce à la performance de Nedim Remili (13 buts), mais n’a pas pu préserver cet avantage dans les cinq dernières minutes.”

Le Parisien

Ce qui fait dire au Parisien que “la campagne européenne du club parisien est bel et bien un désastre” d’autant plus que “la thèse de l’accident avancée par Tuchel a volé en éclats” avec “la perte d’une  Coupe de France qui tendait une nouvelle fois les bras au PSG”. Et le quotidien ajoute : “Comme si un mauvais karma flottait sur le PSG, une malédiction qui ne dit pas son nom. […] Un club qui n’arrive pas à inscrire son nom sur la carte de l’Europe.”

Le Parisien se demande s’il ne faut pas tirer un trait sur Julian Draxler (25 ans), “un joueur qui se cache sur le terrain, ne prend aucun risque, ralentit le jeu, manque d’initiative et de créativité. […] comme Götze, d’un an son aîné, Draxler n’a pas dépassé les projections.[…] Discret médiatiquement et doté d’un esprit club irréprochable, il est parfaitement intégré dans le vestiaire. Et l’Allemand francophone l’est aussi dans la vie parisienne. Avec un sens de la fête prononcé, il profite des charmes de la capitale, y compris à l’approche de rendez-vous essentiels pour son équipe. Mais toutes les bonnes choses ont une fin : à la recherche de liquidités pour boucler son exercice 2018-2019 et déçu par son rendement, le PSG va tenter de le vendre cet été.”

L’Equipe

“À quelques jours d’intervalle, des propos de Tuchel ont traduit le doute sur la portée du renouvellement de l’effectif du PSG, écrit L’Equipe. Tuchel, qui a décliné l’approche d’autres clubs, veut rester et aspire même à avoir la main sur le recrutement estival. En interne, il fait passer le message qu’il a trop subi les décisions du club pour être efficace… oubliant que les choix de l’été dernier (Choupo-Moting, Kehrer) portent en partie sa patte, même si l’échec du fameux n°6 est à inscrire sur l’ardoise de Henrique. Les décideurs ne peuvent se permettre d’affaiblir le directeur sportif dans l’immédiat. Le Portugais, qui assure mener une politique sportive en profondeur (formation, etc.), sait que l’équilibre financier est entre ses mains. Une nouvelle fois, il sera attendu sur le volet des ventes pour boucler le budget d’ici au 30 juin, mais aussi en vue de la saison prochaine. Un premier groupe de joueurs a été ciblé : Nkunku (sous contrat jusqu’en 2020), Meunier (2020), Kurzawa (2020), Nsoki (2021) et Draxler (2021) seront cédés en cas d’offre intéressante. Si Paris ne parvient pas à en exfiltrer certains, il pourrait se résoudre à élargir le cercle avec des éléments cotés tels que Cavani (2020) ou Di Maria (2021). De l’enveloppe dégagée dépendra en partie la latitude du PSG pour l’intersaison.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée