Riolo

Riolo : “Mbappé ? Le PSG a une occasion en or de se faire respecter et d’envoyer un message fort !”

Les supporters parisiens pensaient passer une fin de saison tranquille, finalement Kylian Mbappé en a décidé autrement. Alors qu’il montait sur l’estrade du Pavillon d’Armenonville pour recevoir son deuxième trophée de la soirée, le jeune bondynois a annoncé qu’il souhaiterait avoir “plus de responsabilités” que ce soit au PSG ou “ailleurs dans un nouveau projet”. Des propos que l’on peut facilement lier aux négociations de sa prolongation de contrat comme nous vous l’avions indiqué hier soir.

Le journaliste Daniel Riolo est revenu sur cette déclaration et pense que le PSG doit laisser partir son numéro 7 lors du prochain mercato, en prenant exemple sur la politique de la Juventus.

“Mbappé veut plus de responsabilités? Mais ça veut dire quoi au juste? Etre capitaine? Jouer en 9 titulaire? Un salaire plus important? Devenir la star du club, la tête de gondole?  Honnêtement, je ne comprends pas. Tout ce qu’il dit va à l’encontre des autres. Ce qu’il demande est au détriment de ses coéquipiers. Si le PSG construit l’attaque autour de lui, il faut virer Cavani? Un joueur peut demander ça? En fait, tout dans cette phrase sonne de façon étrange. C’est comme s’il explosait les limites de l’individualisme. (…)

Ceux qui vont devoir comprendre, ce sont les dirigeants du PSG. Ils viennent de prendre une nouvelle claque dans la gueule et vont devoir réagir. Agir, réagir, ce n’est pas le point fort au club. Ce que le président fait de mieux, c’est payer! Acheter un sentiment, une émotion, on peut tenter de le faire. On peut croire que ça marche mais souvent la porte revient pleine tronche! A dire vrai, la sortie de Mbappé est une occasion en or pour le PSG. L’occasion à travers un joueur phare d’indiquer un changement d’attitude, de s’affirmer, enfin !  L’occasion aussi d’imposer une nouvelle règle: un joueur pas content est un joueur qu’on laisse partir. Un club ne devrait jamais retenir un joueur. (…)

A ce titre la règle dite ‘de la Juve’ est la bonne. ‘Tu veux partir? Au juste prix, tu pars.’ On ne rappellera jamais assez le départ de Zidane de la Juve. Aucun drame. A la place, le club a acheté Buffon, Thuram et Nedved. (…)

Le PSG a une occasion en or de se faire respecter et d’envoyer un message fort, d’initier une nouvelle politique. J’ai pourtant du mal à croire que le président du PSG saisisse cette opportunité. Entre faire bien et faire mal, il opte le plus souvent pour le choix 2.”

Son papier complet.

À propos Jonathan Bensadoun