Areola : “Tout le monde banalise le titre de champion, pense que c’est facile, mais c’est tout le contraire !”

Après une saison décevante, les Rouge et Bleu se reposent ou sont avec leur équipe nationaleInterrogé par le site internet du Paris Saint-Germain avant de rejoindre l’équipe de France, Alphonse Areola ne veut plus qu’on banalise le titre de Champion de France et évoque sa fierté de dominer le championnat.

Le titre de Champion de France :

Il représente beaucoup. On a l’habitude de gagner le championnat, du coup tout le monde le banalise, pense que c’est facile, mais c’est tout le contraire. C’est un travail quotidien. On vient à l’entraînement, on s’entraîne, on prépare les matches… on fait des sacrifices toute la saison pour remporter des titres et, à la fin, on en est fier. C’est vrai qu’on ne le fête pas forcément de la même façon que les premiers, mais ce sont toujours des choses qui marquent et qu’on a envie de vivre.

Son retour après le titre de Champion du Monde :

On est sacré champion du monde, on en a donc profité ! C’est le titre suprême pour un footballeur. Après, tu es quand même content de revenir. Tu as vite envie de reprendre, de retrouver tes coéquipiers. J’avais déjà eu des discussions avec Thomas Tuchel. C’est aussi palpitant d’être aux côtés d’une légende, Gigi (Buffon). Le discours a été très clair dès le début : partager le temps de jeu. Il fallait faire avec, et nous sommes tous les deux allés dans ce sens pour essayer de tout donner pour l’équipe.

Ses objectifs pour l’année prochaine :

Ce qui est sûr c’est qu’il faut continuer à gagner. C’est le plus difficile. On l’a vu cette année, on est attendu sur tous les terrains. Les adversaires veulent notre peau, à nous d’être prêts à faire face à cela.

À propos Jonathan Bensadoun