[BP] A la découverte de Pablo Sarabia

Hier des CSiens ont exprimé le souhait d’avoir des informations sur les joueurs qualifiés de pistes chaudes pour le PSG. Seb alias Toro a pris… le taureau par les cornes pour vous faire une présentation du milieu de terrain offensif espagnol du Séville FC, Pablo Sarabia (27 ans).

Pablo Sarabia, est un nom qui ne nous disait pas grand chose avant les premières informations tombées il y a peu sur différents sites et médias espagnols l’annonçant avec insistance du côté du PSG. Il s’agit là d’un joueur espagnol de 27 ans d’1,73 m, gaucher jouant principalement milieu offensif axial, mais pouvant jouer également à droite et à gauche. Son arrivée serait sans doute dans l’idée de remplacer numériquement un joueur polyvalent comme Christopher Nkunku avec plus d’expérience, notamment en Europe.

Quel est son parcours en club ?

Pablo Sarabia est un pur produit du centre de formation Merengue qu’il rejoint à l’âge de 12 ans pour jouer au poste d’avant centre. Pendant 5 ans il fera ses classes dans la Cantera madrilène. A 17 ans il apparaît pour la première fois sous le maillot du Castilla lors d’un match de troisième division, et inscrira son premier but deux semaines plus tard. Ironie de l’histoire son premier match avec le Real Madrid se jouera sous les ordres de José Mourinho contre un club français. Il s’agit de l’AJ Auxerre de Jean Fernandez en 2011. Son entrée à la 74e minute pour remplacer Cristiano Ronaldo lui permettra de donner une passe décisive à Benzema d’une jolie talonnade. Ce sera là son seul son fait d’armes dans ce club et aussi sa seule apparition, puisqu’il quittera dès l’été suivant les Merengue pour le voisin madrilène de Getafe, comme beaucoup de jeunes madrilènes avant lui (citons Esteban Granero, Rubén De la Red, Dani Parejo, Miguel Torres, Roberto Soldado ou Jordi Codina) pour la somme de trois millions d’euros et un contrat de 5 ans. Dire que ses premières saisons ont été compliquées n’est pas un euphémisme à mettre cependant en relation avec son age. Il arrive dans un rôle de remplaçant et deviendra titulaire lors de l’arrivée du coach roumain Contra en 2013.

Côté stats voici un aperçu de son passage à Getafe TCC

  • 2011 – 2012 :  20 matchs  0 buts  1 passe décisive
  • 2012 – 2013 : 16 matchs  2 buts 0 passe décisive
  • 2013 – 2014 : 37 matchs  2 buts 5 passes décisives
  • 2014 – 2015 : 40 matchs 4 buts 6 passes décisives
  • 2015 – 2016 : 32 matchs 7 buts 6 passes décisives

Cette dernière saison, sa meilleure, sera aussi celle de la relégation pour Getafe, et la fin de son contrat.
Il partira ensuite pour le Séville FC gratuitement où il signera un contrat de 4 ans pour évoluer sous les ordres de Jorge Sampaoli, nouvellement nommé à la succession d’Unai Emery. 
Ses statistiques y seront bien plus glorieuses et évoluera en trois saisons sous les ordres de pas moins de 7 coachs dont Sampaoli, Montella, ou encore Lopetegui.

  • 2016 – 2017 : 46 matchs 11 buts 11 passes décisives
  • 2017 – 2018 : 53 matchs 9 buts 10 passes décisives
  • 2018 – 2019 : 52 matchs 23 buts 17 passes décisives

A noter cette saison ses 13 passes décisives en Liga en font l’égal de Léo Messi en tête du classement des passeurs.

Au club depuis trois ans maintenant il s’est clairement imposé tapant dans l’œil de club tel que Valence, la Real Sociedad ou encore le Real Madrid (qui l’aurait supervisé d’après certains sites espagnols).

Quel est son parcours en sélection ?  

Pablo Sarabia a fait partie de toutes les sélections espagnoles hormis la Roja, il a participé a des victoires comme l’Euro U19 en 2011 ou encore l’Euro Espoirs en 2013, mais pour le moment ses bonnes saisons ne lui ont jamais permis d’être convoqué avec l’équipe A. 

Et côté blessures ?

Quand on voit notre historique c’est un point important, sur ses 8 saisons en professionnel, il ne compte que trois petites blessures à savoir une blessure à l’épaule en 2016, qui l’éloignera des terrains durant 2 semaines puis deux blessures musculaires sous le maillot sevillan cette saison pour des indisponibilités respectives de trois et une semaine.

Quel profil ?

Sans doute sa grande force, c’est un des joueurs les plus polyvalents du championnat espagnol avec une expérience sur énormément de postes et une vrai volonté de se mettre au service du collectif. Depuis son arrivée en professionnel il compte pas moins de 6 postes occupés, soit sur le long terme soit en dépannage, rapide tour d’horizon :
Ses premières années dans la Cantera madrilène il sera formé au poste d’avant centre, poste qu’il conservera à la Castilla puis au Real Madrid. Sous les ordres de Luis Garcia à Getafe il sera repositionné numéro 10 dans un rôle de distributeur de jeu, poste qu’il conservera durant son passage au Coliseum Alfonso Pérez. A Séville c’est dans un rôle d’ailier droit où il est le plus apparu, mais sous les ordres de Sampaoli il a été positionné sur des postes d’ailier gauche, piston, latéral, et cette saison il a évolué au poste de milieu relayeur droit dans un 3-5-2, formation particulièrement appréciée par Thomas Tuchel.
Avec Jesus Navas, ils formaient un axe droit particulièrement fort et déstabilisant pour les adversaires en Liga. 
En Espagne ses qualités de replacement, sa capacité de projection, son sens du devoir sont louées et il est vraiment considéré comme un milieu travailleur acceptant d’aller au combat et de par sa formation apte a apporter offensivement lors de ses montées.
On prend tout de suite la mesure de l’intérêt de ce type de joueurs pour un club comme le PSG devant aligner des équipes compétitives dans 4 compétitions.

Aperçu de ses skills 2017 – on sait ce que cela vaut – mais il est intéressant de voir son positionnement, ses remontées de balles.

Quel prix?

Puisqu’il faut prendre un montant de référence allons voir sur TransferMarkt, même si on sait que cela ne veut pas forcément dire grand chose… sa valorisation ne se faisant que sur l’offre et la demande. Néanmoins avec sa valorisation à 40 millions d’euros et sa clause à 18 millions jusqu’au 30 juin il s’agit là d’une superbe affaire. A noter que divers médias ont parlé d’une clause qui passerait à 40M€ dès le 1er juillet, il s’agit là d’une erreur, celle ci prendrait 4 millions de plus soit 22 millions pour le libérer de sa dernière année d’après les médias locaux.
En Andalousie on parle d’une offre de 20 millions du PSG avec effet au 1er juillet, fair-play financier oblige. Ce qui leur permettrait de “bloquer” le joueur en dissuadant Séville d’accepter les offres espagnoles arrivant avant le 30 juin.
Son salaire actuel a 2,5 millions d’euros annuels passerait a 4 ou 5 millions selon les informations andalouses dans la capitale française, soit moins que le salaire de Nkunku estimé à 6.5 millions d’euros annuels d’après les chiffres parus dans Le Parisien.

En bref

Si nous devions résumer de façon très abrupte, nous avons donc là un joueur de 27 ans totalisant 232 matchs de Liga, 30 matchs de coupe d’Europe, véritable couteau suisse sur le terrain, loué pour ses qualités techniques, mentales et de sacrifice au service du collectif, au prix de Diaby et du salaire de Nkunku.
Ne tiendrons-nous pas là le nouveau Bernat 2019 – 2020 à savoir le meilleur qualité-prix du marché ?
Personnellement son arrivée ne me déclenche pas une excitation particulière, néanmoins après une saison chaotique en terme de profondeur d’effectif, nous sommes bien là face à un joueur pouvant être très utile dans les moments compliqués de la saison à un tarif défiant toute concurrence sur le marché et à un salaire parmi les plus bas du club. 

À propos Blogueur Parisien

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée