Leo

#BP “Le retour du roi” par Loïc

Sur Canal Supporters, les CSiens inspirés peuvent trouver tribune et développer une ou plusieurs réflexions librement (avec ce hashtag BP). Intervenant assez régulier, vous connaissez Loïc, et ses billets d’humeur, ou d’histoire. Toujours de qualité. Il se félicite aujourd’hui du retour de Leonardo.

Le retour du roi

C’est (presque) fait ! Le serpent de mer n’est plus ! Et pourtant on est nombreux à avoir cru que le retour de Leo n’était que mirage, que fausses rumeurs, que Tweets égarés de fausses sources. Que, tel Drogba à l’OM, on espèrerait des années durant un retour du prodigue qui n’arriverait jamais. Mais une vraie légende ne meurt jamais, alors revoilà Leo. Notre Leo. Celui qui a ramené Marco à 11M, celui qui est allé chercher Motta, Maxwell et Alex lors de son premier hiver pour ce qui reste, dans l’esprit de beaucoup comme le meilleur mercato de l’ère QSI en termes de rentabilité expérience-prix-niveau-apport sportif. Celui aussi qui a ramené Zlatan, Pastore, Silva et Cavani. Celui qui incarne l’image du PSG : l’international, la classe, la communication et le Brésil. Et un peu aussi de bordel si cher l’ADN de notre club rouge et bleu. Le premier DS de l’ère QSI, celui qui formait avec Ancelotti un duo sportif de haut vol. Celui qui formera avec JC Blanc et Maxwell le trio le plus classe de Ligue 1 des dernières années.

Rappelons d’abord que Leo n’est plus suspendu suite à son coup d’épaule (devenu depuis légendaire) sur Castro au sortir d’un PSG-Valenciennes particulièrement houleux. En effet, suite à sa suspension initiale de neuf mois ferme de fonctions officielles, le club avait d’abord fait appel. La sanction avait été alourdie de trois mois supplémentaires. En revanche, après sa démission, le tribunal administratif avait annulé sa suspension d’un an le 17 juin 2014. Pas de soucis à se faire à ce niveau-là donc, Leonardo n’a plus de peine à purger et pourra donc occuper ses fonctions et aller faire un tour dans le vestiaire des arbitres comme bon lui semble.

En revanche, et si nous serons tous d’accord pour dire que Leo a plutôt réussi son premier passage en tant que directeur sportif au PSG, il faut aussi garder en tête quelques-uns de ses échecs : Sissoko, Lugano et à un degré moindre Lavezzi, Van Der Wiel et Beckham. Bon, il faut être honnête, on cherche la petite bête. Cela étant, si on veut nuancer réellement l’euphorie créé par son arrivée, on signalera que, depuis son départ du PSG, Leo a enchaîné les échecs : un passage mitigé dans les médias, un revers cuisant de trois mois sur le banc d’Antalyaspor ou encore cette saison ratée à Milan. Bref, tout cela n’est pas très positif. Il faut aussi garder en tête que se remettre avec son ex n’est pas forcément toujours une bonne idée. En football encore moins. Les retours du Mou ou de Hiddink à Chelsea ou celui de Van Gaal à Barcelone en sont les exemples les plus récents.

Qu’à cela ne tienne, le retour de Leonardo semble être une bonne nouvelle. Déjà parce que c’est une ex qui n’est pas partie d’elle-même et que l’on n’a pas non plus virée mais dont on a du se séparer pour des raisons extérieures-là dite suspension expliquée ci-dessus. Et surtout parce qu’au PSG on n’a pas trouvé mieux depuis. C’est un secret de polichinelle que de dire que Neymar et Mbappé ont été amenés par Nasser et c’est un doux euphémisme que de parler d’échec(s) pour Olivier Létang et Antero Henrique. Le retour de l’ex parait alors comme la meilleure solution pour les deux parties.

On a surtout envie de dire qu’enfin, le club a pris une bonne décision. Club dont le manque de communication, de professionnalisme et d’expérience est critique depuis l’élimination face à Manchester. Le retour de Leo c’est une sorte de baume au cœur à des supporters qui, depuis son départ il y a six ans, n’attendaient que. Avec Leonardo, le club sera à nouveau défendu publiquement. Avec Leonardo, les supporters entendront enfin le son de la voix de leur directeur sportif. Avec Leonardo, on peut se remettre à espérer des bons coups à la Marco. Avec Leonardo, on peut faire un vrai mercato digne du club. Avec Leonardo, la maison parisienne va peut-être enfin se rétablir. Avec Leonardo, Tuchel va sans doute se sentir plus à l’aise. Avec Leonardo, on va peut-être enfin rêver plus grand. Vive le roi et le retour du roi !

À propos Blogueur Parisien