Dagba

Dagba : “Je me donne toujours à 100% et j’écoute toujours les conseils de tous !”

Si la plupart des joueurs parisiens sont en vacances ou bien sur le continent Sud-Américain pour participer à la Copa America, un membre de l’effectif a disputé son premier match de l’Euro U21 en Italie. Il s’agit du “titi” Colin Dagba. Le jeune français a signé une première saison très satisfaisante avec le Paris Saint-Germain malgré une grosse blessure au mois de septembre (22 matches toutes compétitions confondues pour 2 passes décisives). Le latéral droit s’est confié sur le site internet du PSG concernant cet exercice 2018/2019 riche en expérience et en titre.

Le titre de Champion de France :

C’est mon premier vrai trophée, donc c’est quelque chose d’exceptionnel. Je le savoure tous les jours. Être champion de France et avoir le Trophée des Champions pour une première saison, c’est incroyable. J’avais hâte d’être avec les supporters pendant la cérémonie parce que je la regardais depuis la télévision les années précédentes. Et là le vivre en direct ça a été quelque chose d’extraordinaire.

Son rôle dans l’effectif :

C’est vrai que je ne m’y attendais pas du tout. Déjà, après les vacances de 2018, je ne savais pas où j’allais reprendre, que ce soit en équipe première ou non. Après ça, il y a eu les stages à Shenzhen et à Singapour, c’était déjà quelque chose d’exceptionnel, le match contre Monaco pour le Trophée des Champions aussi. Puis j’ai joué quelques matches en Ligue 1 avant d’être souvent blessé jusqu’au mois de février. Mais je m’en suis bien remis, j’ai pris mon temps et j’ai enchaîné les entrées en jeu, notamment contre Manchester. Enfin, j’ai fini par enchaîner les titularisations jusqu’à la fin de l’année.

Sa relation avec Thomas Tuchel :

Il m’accorde beaucoup de confiance. J’essaye de le lui rendre au mieux pendant les matches ou les entraînements. Je me donne toujours à 100% et j’écoute toujours les conseils de tous. Je veux ne pas être un poids pour l’équipe. Le coach apprécie ça et il faut que je continue sur cette voie.

L’origine de sa confiance en lui :

Je pense que c’est un peu de tout. C’est grâce au coach, mais aussi aux joueurs autour de nous. Je trouve que c’est mieux de rester soi-même quand on joue, même quand ce sont des rencontres compliquées ou alors nos premiers matches. Quand on ne veut pas être nous-même, on déjoue, on ne joue pas notre football, on perd un peu nos repères. Moi j’ai toujours tenté des gestes ou fait des accélérations, même si je rate, je les retente juste après. Je pense que c’est mon jeu et il faut que je continue d’être comme ça et c’est pour ça que j’ai joué comme ça.

Les domaines dans lesquels il doit progresser :

Les objectifs de l’équipe sont de gagner plus de titres, engranger les victoires comme ils l’ont fait les années précédentes. Et du point de vue personnel, continuer ma progression parce que je suis toujours jeune. Et pourquoi pas à moyen terme devenir titulaire de l’équipe.

L’apport des internationaux à son poste (Meunier, Daniel Alves) :

Ça me fait progresser au quotidien. Je regarde beaucoup ce qu’ils font à l’entraînement, techniquement, les passes qu’ils recherchent, les appels de balle qu’ils font. En match, j’écoute beaucoup aussi, surtout Dani parce qu’on est souvent aligné ensemble. Lui au milieu de terrain, moi sur le côté droit ou alors moi en défense central et lui à droite. J’écoute beaucoup les placements, les passes qu’il me demande de faire. C’est sûr que de jouer avec des internationaux comme eux me donne envie de, pourquoi pas, devenir international français plus tard.

À propos Jonathan Bensadoun

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée