Dugarry sur Alves : “L’expérience c’est bien mais même à ce niveau-là, rien ne remplace l’exemplarité”

Depuis dimanche c’est officiel, Daniel Alves (36 ans) n’est plus un joueur du Paris Sain-Germain. Après deux ans dans la capitale française, le latéral droit va devoir se trouver un nouveau défi dans sa carrière. Sur RMC, Christophe Dugarry estime que le Brésilien ne pouvait plus évoluer au niveau d’un club comme le PSG.

Je n’attendais pas que Daniel Alves fasse passer ce cap au PSG. À l’image de Buffon, le recrutement de ces deux joueurs part de la même idée, d’amener un certain profil à cette équipe. Je pense qu’ils les ont pris pour amener une certaine mentalité. Après, on se rend compte que l’expérience c’est bien mais même à ce niveau-là, rien ne remplace l’exemplarité, juge le champion du monde 98. Aujourd’hui, il y a tellement de choses autour du football que l’exemplarité est devenue essentielle. Même un joueur hors normes a des comptes à rendre, ils ont des salaires tellement importants, on leur demande tellement de choses que s’ils ne sont pas capables de montrer l’exemple, au bout d’un moment ça ne passe plus. À partir du moment où ce nouveau caractère est impulsé par Leonardo, qui est censé le mettre en place par sa présence et son autorité, le PSG aujourd’hui n’a pas besoin de cerveaux, il a besoin de gars qui courent, des joueurs capables de se mettre le cul par terre, explique-t-il. Et sur les derniers matches, on se rend compte que pour Daniel Alves ça devenait compliqué. Daniel Alves ne se rend même plus compte que les jambes ne suivent plus.

À propos Antoine Grasland

Un commentaire

  1. Tiger Mafia!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée