Meunier fait le bilan de la saison du PSG

Alors qu’il vient d’achever sa troisième saison avec le Paris Saint-Germain, le latéral droit parisien – Thomas Meunier – a fait un bilan de la saison du PSG avant de se rendre avec sa sélection nationale – la Belgique – pour disputer les qualifications à l’Euro 2020. Dans une interview accordée au site officiel du club, le joueur de 27 ans est également revenu sur ses statistiques avec le club de la capitale.

Le titre de champion de France

En tant que club ambitieux, c’est le premier trophée que le club doit gagner dans une saison. Ça peut se gagner lors du premier tour ou du deuxième tour lorsqu’il y a un peu plus de suspense. C’est un tout qui fait que le PSG doit clairement remporter le Championnat chaque saison. C’est le trophée le plus important. C’est la clôture d’une saison positive au niveau du championnat. Il y a quelques récompenses qui font que le travail a été très positif et la cerise sur le gâteau c’est bien sûr le titre.

Les records battus cette saison

C’était aussi le discours du coach (Thomas Tuchel). C’était de pouvoir battre les records, comme on l’avait fait avec Unai Emery ou précédemment avec Laurent Blanc. On a eu l’occasion de surmonter encore les records qui avaient déjà été écrit par le PSG. Il ne faut surtout pas sous-estimé ce travail effectué autant par le staff technique que par les joueurs, le club dans son entièreté et les supporters.

Sa saison personnelle

Je n’ai pas l’habitude d’être blessé et depuis 2019, j’ai eu trois blessures, à chaque fois avec des indisponibilités d’un mois. Donc trois mois d’absence, ça fait long. Après pour le reste de ma saison, je suis assez content des statistiques qui restent très positives pour le nombre de matches joués (5 buts et 7 passes décisives en 31 matches toutes compétitions confondues). Je continue sur ma dynamique de mon arrivée au PSG (été 2016) avec des bilans qui s’améliorent.

Les deux matches face à Guingamp (défaite 1-2 en Coupe de la Ligue et victoire 9-0 en Ligue 1)

Le contexte était particulier avec trois penalties. C’était un drôle de match, le plus bizarre de la saison. Et finalement, le match qu’ils viennent jouer dix jours après, ils savaient très bien que ça allait être compliqué. Déjà, on l’a senti au niveau du jeu et du rythme. On avait vraiment soif de revanche et ça se sentait dès le début du match. Je pense que l’affaire était déjà réglée avant le match parce que mentalement on était plus que prêts.

À propos Murvin Armoogum

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée