PSG 15 juin 2019

Revue de presse PSG : Leonardo, Neymar, Rabiot, Diaby, Robail

Vu et lu au sujet du PSG ce vendredi 15 juin 2019 dans la presse hexagonale.

“C’est enfin officiel. Leonardo revient au PSG comme directeur sportif, poste qu’il a déjà occupé de 2011 à 2013, écrit l’AFP. Le club s’était séparé un peu plus tôt d’Antero Henrique, resté deux ans à ce poste. Leonardo aura la lourde tâche de satisfaire les envies de Tuchel lors du mercato estival, ce que son prédécesseur avait peiné à faire cette saison. Lors de son précédent passage, Leo avait réussi quelques coups retentissants, attirant notamment les pépites Marquinhos ou Verratti, et surtout les stars Ibrahimovic (parti depuis), Thiago Silva, et Cavani.”

Le Parisien

“Dans sa suite, Leonardo multiplie les contacts avec des salariés du PSG, actuels ou passés. Avec pour but de comprendre ce qu’il s’est tramé ces dernières années, explique Le Parisien. Leonardo a chassé sur deux terrains pour reconstruire l’AC Milan, ses territoires de prédilection de toujours : l’Italie et le Brésil. Il n’a jamais rompu le fil non plus avec le surpuissant agent Mino Raiola, dont la suspension a été annulée hier par la Fifa. Italie, Brésil, réseau anglais, Raiola au centre du jeu : Leonardo revient à Paris avec les recettes qui ont façonné sa réputation et ses succès. Seront-elles payantes pour l’épisode 2 parisien ?”

Dans le journal francilien, il est également question d’Adrien Rabiot, libre le 30 juin, et qui “a déclaré être en discussion avec la Juventus. Photographié dans un restaurant de la côte toscane, en Italie, en compagnie de sa mère Véronique et de Geoffroy, son frère, le joueur a aussi lâché quelques phrases à un journaliste. Il était interrogé au sujet de l’intérêt de la Juventus. “C’est un grand club où tout le monde voudrait jouer. On parle. On se décidera bientôt.” […] Le club bianconeri s’est effectivement intéressé dans un passé récent au dossier Rabiot. Les dirigeants de la Juventus se sont même renseignés auprès de leurs contacts à Paris sur la personnalité du joueur. L’éventuelle arrivée de Rabiot à la Juventus pourrait aussi avoir des conséquences sur l’avenir de Matuidi. Les deux Français évoluent en effet au même poste.”

L’Equipe

“Un communiqué clinique, sans un mot de l’intéressé ou de ses supérieurs. C’est ainsi que le PSG a évacué, hier, le départ d’Antero Henrique sans la moindre émotion, juge L’Equipe. Moins d’une heure plus tard, le temps du deuil peut-être, le club officialisait la nomination de Leonardo, sur un autre ton. Oubliés, donc, les dérapages passés ou les incompréhensions. L’heure est aux embrassades et au temps présent. D’ailleurs, Leonardo n’a attendu ni sa nomination officielle ni sa présentation, qui devrait intervenir lundi, pour commencer son travail. Il multiplie les échanges et les coups de fil. Il revient en terrain conquis et sur décision de Doha. Mais ses interlocuteurs l’ont vite averti qu’il mettait les pieds dans un club bien différent de celui quitté, et où plusieurs dossiers potentiellement explosifs sont en suspens (Neymar, Mbappé, Areola, recrutement au milieu). […] On guettera forcément sa cohabitation avec Tuchel. Mais cela occulte une partie de la réalité : Leo va aussi donner un visage et une voix à un club trop souvent désincarné.”

Le quotidien sportif revient sur la vente de Moussa Diaby (19 ans). Hier il s’est s’engagé pour cinq ans avec le Bayer Leverkusen. “L’opération rapportera 15M€ au PSG, assortis de 20% d’une éventuelle future revente” confirme le journal. Autre vente, cette fois au RC Lens : “un accord de principe a été trouvé avec le PSG pour le transfert de Gaëtan Robail”

L’actualité de Neymar, c’était jeudi pendant plus de cinq heures des réponses aux enquêteurs du 6poste de police de la défense des femmes, suite à la plainte pour viol déposée par Najila Trindade. “Je suis très tranquille. La vérité éclatera tôt ou tard”, avait déclaré le joueur, pour rappel. L’Equipe fait référence aux informations des médias brésiliens sur le contenu de sa déposition, ainsi, “il aurait expliqué que la relation sexuelle avec Najila Trindade était « consentie » et que c’est elle qui « demandait à se faire fesser ». Neymar aurait aussi expliqué avoir utilisé un préservatif. « Je suis un athlète, je dois me protéger». Autre désaccord : celui qui entoure la photo des fesses rougies. Elle affirme avoir été forcée à poser. Neymar dément, assurant que c’est à sa demande qu’il a pris la photo avant de la lui envoyer via Whats-App. Visiblement soulagé mais fatigué, Neymar a fini par quitter les lieux après ses longues explications.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée