PSG 7 juillet 2019

Revue de presse PSG : Ndombele, Brésil, Thiago Silva, Neymar

Vu et lu au sujet du PSG ce dimanche 7 juillet 2019 dans la presse hexagonale.

Le Parisien

“Longtemps symbole du Brésil qui perd, Thiago Silva a l’occasion de remporter sa première Copa America ce soir (22 heures) face au Pérou, écrit Le Parisien. Le tout sans avoir encaissé un but et en étant dans la forme de sa vie. La perte du rôle très officiel et oppressant de capitaine du Brésil, laissé à Dani Alves, semble lui enlever un poids. Du haut de ses, bientôt, 35 ans, celui qui reste capitaine du PSG prouve donc qu’il n’est jamais trop tard pour progresser. Sur tous les plans, émotionnel et physique. Accompagné de son fidèle lieutenant Marquinhos, Thiago Silva se rappelle au bon souvenir de Leonardo, qui s’est donné comme mission de clore le chapitre parisien de son compatriote. Loin de l’agitation parisienne, Thiago Silva reste, là aussi, serein. En fin de contrat en juin 2020, il garde en tête une possible prolongation. Pourrait-il rester et lâcher le brassard comme ce fut le cas en sélection ? L’hypothèse existe.”

L’Equipe

“Privé de Neymar, le 4-2-3-1 brésilien n’a pas été chamboulé, commente L’Equipe. Avec dix buts inscrits pour zéro encaissé, il a rempli sa mission sans pour autant enchanter le public. Cela ne suffit pas à faire oublier le n°10 du PSG. Quand Neymar joue, la Seleçao inscrit une moyenne de 2,21 buts par match. Sans lui, la moyenne descend à 1,75. Mais sans leur principal crack, les offensives sont mieux réparties et la défense, imperméable. Privé de Neymar, le Brésil se montre moins spectaculaire. Mais il est plus équilibré et collectif. Et l’ambiance qui l’entoure plus légère.”

L’Equipe

Dans le journal sportif on trouve un entretien avec Tanguy Ndombele (22 ans), qui évoluera sous le maillot de Tottenham désormais. “Je pense que c’est un très bon choix, explique logiquement le milieu de terrain international. Si le PSG aurait pu me plaire ? Oui, c’est un grand club Paris, c’est la ville où j’ai grandi. Aujourd’hui, je ne suis pas déçu. Pas du tout. Au-delà du foot, en tant qu’homme, c’est mieux que j’aille à Londres, ça va me permettre de découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture de foot. Je sors de mon cocon.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée