PSG 9 juillet 2019

Revue de presse PSG : Neymar, Leonardo, mercato, reprise…

Vu et lu au sujet du PSG ce mardi 9 juillet 2019 dans la presse hexagonale.

“Présent au Brésil dimanche, pour la finale de la Copa America, Neymar se remet d’une blessure à la cheville contractée le 5 juin dernier, avec la Seleçao. Il était néanmoins attendu à Paris pour la reprise de l’entraînement, résume l’AFP. Le PSG, qui a déploré son absence et prendra “les mesures appropriées qui en découlent.” […] Maintenant, le torchon brûle. […] Le ton ferme utilisé par le PSG renvoie à une déclaration de Leonardo : « Qu’importe si Neymar est Neymar, si Cristiano est Cristiano. Le club, c’est une institution à respecter. C’est lui qui va guider le projet, ce n’est pas Neymar ». Dans la soirée d’hier, le père de Neymar affirmait que Paris était au courant du retard de son fils.”

L’Equipe

“Le communiqué publié hier est marqué du sceau du Leonardo. Il ne laisse aucune ambiguïté sur la politique du PSG cette saison, commente L’Equipe. Hier soir, le directeur sportif en a rajouté une couche dans le Parisien (voir ici). […] Le nom de Neymar figurait sur les listings des joueurs attendus hier (à l’hôpital américain). Faut-il y voir une volonté d’aller au bras de fer ? Pas nécessairement. Selon son entourage, il avait, dans un premier temps, reçu l’autorisation de revenir en même temps que les autres Brésiliens participant à la Copa América. Mais puisqu’il n’y a pas pris part, Neymar devait reprendre l’entraînement dès le 8 juillet, répond-on au club. Hier, via Fox Sports, son père assurait : “La raison est connue et programmée depuis un an avec l’institut Neymar. Nous ne pouvons pas changer les dates. Il se présentera (à l’entraînement) le 15 (juillet). C’est aussi simple que ça. Fin de la polémique.” Vraiment ? Un peu plus tard, le PSG a démenti être au courant de ces activités. “Le 10 juillet, nous avons programmé l’enregistrement des images pour promouvoir l’événement de fin d’année de l’institut Neymar et le 13, il y aura le Neymar Jr’s Five”, précise la société qui gère son image. Dans son entourage, on insiste : “Nasser et Leonardo savaient tout ça. Alors pourquoi rédiger un tel communiqué si ce n’est pour casser l’image du joueur ?”

Herrera, Sarabia, Bulka et Bakker, les quatre premières recrues, étaient présents à la reprise. “Ces quatre-là ont été des dossiers initiés et conclus par Antero Henrique. Leonardo les a tout de même validés. Pour lui le mercato dépendra en grande partie de l’avenir de Neymar. En attendant, le nouveau directeur sportif travaille. Leonardo souhaite recruter un quatrième axial d’envergure, évoluant plutôt comme axe gauche (pas de contact avec Abdou Diallo pour l’instant). L’autre poste susceptible d’être l’objet de changements concernait celui de gardien. Seulement, Paris n’a pas nécessairement envie de grever son enveloppe actuelle de plusieurs dizaines de millions d’euros pour un gardien. La dernière tendance était à rester avec le duo Areola-Trapp. Ce n’est peut-être pas du goût de l’Allemand, sous contrat pour un an encore, qui ne verrait pas d’un bon œil l’idée d’être une doublure alors que l’Eintracht lui proposait de rester et que le FC Porto est venu aux renseignements. Enfin, le dernier poste à pourvoir est celui de milieu récupérateur axial. Il s’agit d’un dossier sensible, mais Leonardo ne souhaite pas se précipiter. Il ne veut pas non plus écarter Tuchel de sa réflexion. L’entraîneur a souligné quelques noms comme Guerreiro ou Weigl. Il n’aura sans doute pas intégralement satisfaction. Mais il sera certainement davantage écouté.”

Marquinhos, Thiago Silva, Cavani, Di Maria, et Paredes ne sont attendus que d’ici à trois semaines (à l’entraînement), selon les cas, précise enfin le journal sportif.

Le Parisien

Le Parisien propose un entretien avec Leonardo (voir ici) et commente : “Non, Neymar, qu’il promet de sanctionner pour son absence à la reprise de l’entraînement hier, n’est plus aussi indispensable au PSG. Encore faut-il que le FC Barcelone se manifeste et formule une offre. Le directeur sportif dit : “C’est clair pour tout le monde qu’il veut partir. On a parlé.  Mais dans le football, tu dis une chose aujourd’hui et demain une autre… C’est incroyable mais c’est comme ça. Une seule chose est concrète aujourd’hui : il a encore trois ans de contrat avec nous. Et comme nous n’avons pas reçu d’offre, on ne peut discuter de rien. Il faut parler et négocier, c’est tout. Neymar peut quitter le PSG, s’il y a une offre qui convient à tout le monde. Le PSG veut compter sur des joueurs qui ont envie de rester et de construire quelque chose de grand. Nous n’avons pas besoin de joueurs qui feraient une faveur au club en restant ici. Je ne connais pas un club qui a gagné sur la durée avec un joueur plus fort que lui. Pour qu’un club puisse avancer, il doit avoir le contrôle sur tout. Y compris sur ses joueurs les plus importants.”

De son côté, France Football fait son mercato (lire ici).

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée