Les États-Unis remportent la Coupe du Monde en battant les Pays-Bas (2-0)

Les États-Unis affrontaient les Pays-Bas en finale de Coupe du monde féminine ce dimanche après-midi. La première mi-temps est assez équilibrée, même si les Américaines se procurent quelques occasions sans pour autant réussir à marquer, tombant sur une bonne gardienne néerlandaise. Les Pays-Bas frappent pour la première fois de cette finale à cinq minutes de la fin de la première période. Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score nul et vierge (0-0).

Les Américaines reviennent en force en seconde période et se procurent plusieurs occasions, sans pour autant tromper la gardienne néerlandaise, qui réalise plusieurs belles parades et qui maintient son équipe dans le match. Le match va basculer à l’heure de jeu. Dans la surface, Van der Gragt maîtrise mal la trajectoire d’un ballon en l’air et touche Alex Morgan avec son pied dans la surface. L’arbitre de la rencontre désigne le corner, mais la VAR fait appel à elle. Après avoir visionné les images, elle décide de désigner le point de penalty. Penalty transformé par Megan Rapinoe, qui prend la gardienne à contre-pied (1-0, 61e). Elle marque son sixième but de la compétition revenant à égalité avec sa coéquipière Alex Morgan et l’Anglaise White en tête du classement des buteuses (6 buts). Huit minutes plus tard, Lavelle dans une action solitaire, va permettre aux USA de s’offrir un petit matelas d’avance (2-0, 69e). Les Américaines auraient pu aggraver le score mais elles font trois ou quatre fois les mauvais choix dans la surface néerlandaise. Le score en reste là, les États-Unis s’offre leur quatrième Coupe du Monde de leur histoire et prouvent un peu plus leur domination sur le football féminin mondial.

À propos Guillaume De Freitas