Des chants homophobes lors de Rennes / PSG étudiés par la LFP (Le Parisien)

Cette saison, le football français veut mettre fin et sanctionner les chants homophobes entendus dans les différents stades de football, comme ce fut le cas en Ligue 2 vendredi dernier lors du match entre Nancy et Le Mans (arrêté par l’arbitre pendant une minute).

Un évènement qui s’est reproduit ce dimanche soir. En effet, lors du match opposant le Stade Rennais au Paris Saint-Germain, des chants homophobes – “Paris, Paris, on t’enc…” – entonnés par les supporters rennais ont été consignées dans le rapport du délégué, Patrice Couty” indique Le Parisien sur son site internet. Mais Couty ainsi que l’arbitre de la rencontre – Antony Gautier “ont estimé que le match ne méritait pas une interruption, même brève, comme le stipule l’étape 1 du protocole d’actions dont disposent désormais les officiels.”

Ces insultes entendues “en première comme en seconde période, ont été brèves, autour d’une vingtaine de secondes chaque fois”, précise le quotidien francilien. Le Parisien indique que la commission de discipline de la LFP se réunira le mercredi 28 août pour étudier et examiner le dossier afin de rendre un verdict. Une sanction qui pourrait être un “amende, ferme ou avec sursis, en passant par la fermeture partielle des tribunes notamment.” Enfin, le journal francilien conclut en précisant que des “paroles homophobes ont été entendues ce week-end à Nîmes, Bordeaux, Toulouse ou encore Lens en Ligue 2.”

À propos Murvin Armoogum