policia

Plainte contre Neymar : un rapport de 17 pages très favorable au joueur dévoilé

“J’ai conclu l’enquête et décidé de ne pas inculper l’enquêté faute d’éléments suffisants pour le faire”. Le programme Fantástico de Rede Globo a présenté des éléments du rapport final de l’enquête liée à la plainte pour viol visant Neymar déposée par Najila Trindade Mendes de Souza. Et la déléguée Juliana Lopes Bussacos, dans un rapport de 17 pages, constate des “incohérences” dans la version proposée par Najila. “Je ne vois pas d’éléments constitutifs de l’acte d’accusation car les versions sont contradictoires”, indique le texte. D’autre part, il y a un manque de preuves, souligne la déléguée. Y compris sur la question de coups prétendument reçus : “Une analyse du docteur Iris Adriani Ribeiro Caserta, 16 jours après les faits, n’a révélé aucune blessure chez Najila. Quant aux marques, le Legla Medical Institute (IML) n’a pas exclu une auto-mutilation.”

La déléguée a donc décidé de ne pas inculper Neymar de viol ni d’agression. “A la lumière des éléments de preuve recueillis au cours de l’enquête de police, je ne vois aucun élément permettant de mettre en accusation la personne visée par l’enquête, car les versions sont contradictoires, avec des incohérences dans les déclarations de la victime et, en particulier, dans la déposition faite à la police.” Des conclusions qui soulageront le clan Neymar.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters