Revue de presse PSG : Neymar, Dembélé, latéraux…

Vu et lu au sujet du PSG ce dimanche 25 août 2019 dans la presse hexagonale.

Dans le Parisien, il est encore question du feuilleton Neymar. Le quotidien francilien explique “qu’il est temps que ça se termine” Ce feuilleton continu de parasiter et d’affaiblir le club de la capitale.“Le PSG doit aussi gérer quotidiennement les informations et plus souvent les rumeurs en lien avec le départ attendu de sa star.” Mais comme Marco Verratti a pu le dire en conférence de presse, les joueurs souhaitent que Neymar reste au PSG. “Les supporters ou plutôt les membres Collectif Ultras Paris, ne semble pas de cet avis. Pour eux la page Neymar est tournée. […] Les dirigeants parisiens sont bien conscients de cette brouille qui n’est pas passagère. Ils tentent, tant bien que mal, de recoller les morceaux et anticiper la réaction du CUP pour mieux la désamorcer.

Le Parisien évoque également la nouvelle offre du FC Barcelone pour Neymar, un prêt avec deux options, soit une option d’achat de 170 millions d’euros, soit un “un prêt avec option d’achat automatique” de 170 millions d’euros aussi. Le Barça voudrait également persuader Ousmane Dembélé de rejoindre le PSG sous la forme d’un prêt. Il hésiterait même à acheter Neymar !

Dans l’Equipe, il est question du PSG qui ne fait plus peur en Ligue 1. “Au moment de recevoir Toulouse, ce soir, Paris est encore perfectible dans de nombreux domaines, et il paie sa lourde préparation foncière, ajustée en vue de réduire les blessures survenues la saison passée. […] Avant, Paris imposait sa loi sans se poser de questions.[…] Son premier coup d’arrêt précoce laisse à penser que le champion sortant s’inscrit quelque part dans la continuité de la délicate fin de saison passée.” Une mauvaise qui a débuté lors de la débâcle à Lille selon le quotidien sportif. “Depuis cette soirée, Paris reste sur cinq défaites en onze matches.[…]Retrouver sa stature, en imposer comme avant : cela commence dans son Parc des Princes, où il a l’habitude de concasser l’adversité“, conclut l’Equipe.

Le quotidien sportif évoque également les latéraux dont “les carences au haut niveau n’ont jamais été palliées. […] Maxwell est sans doute le seul latéral à avoir marqué durablement son époque au PSG. Les autres ne sont jamais apparus en mesure de devenir à Paris des joueurs de très haut niveau mondial.” L’Equipe estime qu’il y a un monde entre le niveau des latéraux du PSG et ceux des autres équipes prétendantes à la victoire finale en Champions League. “Juan Bernat joueur fiable techniquement, est parvenu à trouver une régularité la saison dernière. Mais, dans le duel comme dans la gestion de la profondeur, il peut se montrer fébrile. Kurzawa n’a jamais su développer sa culture défensive. Thomas Meunier dispose d’indéniables qualités avec un gros volume de courses, un physique imposant et une forme de justesse dans le dernier geste” mais sa concurrence avec Dani Alves a freiné sa progression observe l’Equipe. “Paris est confronté à une problématique : les fins de contrat en 2020 de Meunier et de Kurzawa. Leonardo a ouvert la porte à un départ cet été. Sans résultat pour l’instant. Depuis plusieurs semaines, les dirigeants mènent une réflexion sur le renforcement de ces postes. Avec une volonté : amener de l’expérience“, conclut le quotidien sportif.

À propos Guillaume De Freitas