PSG 10 août 2019

Revue de presse PSG : Neymar, Marquinhos, Tuchel, Leonardo, Nîmes…

Vu et lu au sujet du PSG ce samedi 10 août 2019 dans la presse hexagonale.

Le PSG débutera son championnat avec la réception de Nîmes demain à 21 heures. “Suspendus pour le Trophée des champions, Draxler et Neymar peuvent rejouer, rappelle l’AFP. Mais des doutes subsistent autour du n°10. Sa présence est un point d’interrogation. Absent des matches depuis le début de la préparation, Kimpembe, opéré de sa pubalgie fin mai, est incertain. Seul forfait sûr, celui de Herrera, indisponible tout le mois d’août pour une blessure au mollet gauche. Di Maria, après une petite alerte à une cuisse en Chine, devrait tenir sa place.”

Le Figaro

“Pour sa deuxième saison, Tuchel doit remettre le train rouge et bleu sur les bons rails. Ou sinon…”, écrit Le Figaro. “Bonne nouvelle pour Tuchel, il n’aura plus à être en première ligne. Le club a désormais un visage, une voix, et l’entraîneur, un paratonnerre de tout premier choix. Mauvaise nouvelle, c’est Leo, le patron. Et Tuchel devra s’y faire, composer, s’adapter, quand bien même il a été prolongé en fin de saison. Car le Brésilien a un passif en matière de changement de coach. Diverses sources agitent même déjà le spectre d’Allegri. […] Cette fois, Tuchel dispose d’un effectif plus équilibré, profond, avec notamment des renforts au milieu de terrain (Herrera, Gueye), derrière (Diallo) et devant (Sarabia). Leonardo doit encore trouver un gardien. L’avenir dira si l’idylle est appelée à durer. Celle qui a uni Neymar et le PSG est destinée à s’achever. Reste à trouver un club disposé à répondre aux exigences. Sans quoi, Tuchel devra déployer des montagnes de diplomatie et de calinothérapie. À voir s’il sera aligné ce dimanche.”

Le Parisien

Le Parisien voit flou à la lecture du dossier Neymar. Jouera-t-il dimanche ? “Le suspense prendra sans doute fin aujourd’hui peu après 13h00, à la prise de parole de Tuchel en conférence de presse ou lorsque le PSG communiquera le groupe, explique le journal francilien. Physiquement, tout va bien. Le PSG n’a toujours pas reçu d’offre concrète. A Madrid, l’intérêt serait grandissant. Selon des sources brésiliennes, les discussions entre le PSG, le clan Neymar et le Real avanceraient plus vite qu’avec le Barça. Au Brésil, les médias évoquent l’idée d’un prêt avec option d’achat vers le Real. Un scénario extrêmement difficile à imaginer à ce jour : quel serait l’intérêt du PSG ?

Le Parisien

“Après un premier exercice marqué par la perte des coupes nationales et une improbable élimination en Ligue des champions, Tuchel se sait attendu. Et surveillé par son nouveau patron, Leonardo, écrit Dominique Séverac dans Le Parisien. Avec Leonardo, Tuchel aura un bouclier, n’étant plus obligé de monter seul au front. Il peut même renvoyer 90% des questions à Leonardo. Mais il a surtout un patron et un communicant au moins aussi fort que lui dans ce domaine. Tuchel possède aux yeux de Leo un gros défaut, celui de ne pas l’avoir choisi. Tuchel doit retrouver son vestiaire sans savoir si Neymar reste, améliorer l’équipe pour l’Europe et convaincre son nouveau boss. En saison 2, le rythme s’accélère et les cascades sont plus nombreuses.”

L’Equipe

Neymar jouera-t-il contre le Nîmes Olympique ? L’annonce est aussi attendue par L’Equipe. “Dans son entourage, on continue de repousser toute envie d’engager un bras de fer – faute de clause libératoire, le joueur aura d’ailleurs besoin de l’aval des dirigeants de la capitale pour signer ailleurs – et on met en avant sa santé. L’intéressé avance-t-il ces douleurs pour retarder l’échéance, alors que ses relations avec les dirigeants se sont clairement refroidies, à commencer par celles avec Leonardo ? Ces dernières heures, il ne donnait en tout cas pas franchement l’impression de vouloir disputer la rencontre contre Nîmes, dans un Parc des Princes où il n’a pas remis les pieds depuis que ses envies de départ ont été éventées. Et dont la réaction du public envers le magicien brésilien est, elle aussi, attendue.

L’Equipe

Leonardo “veut installer à terme Marquinhos comme le symbole du nouveau projet du PSG : un club plus humble et travailleur, lit-on également. Au-delà du niveau de performances de son défenseur dont il loue la fiabilité, c’est bien sur l’image du jeune Brésilien que Leo veut s’appuyer. Comme Tuchel, Leo a pu se rendre rapidement du rôle de lien joué par Marquinhos entre les différentes sensibilités du vestiaire. Dans l’esprit des dirigeants il est le successeur annoncé de Silva comme détenteur du brassard. Autre élément essentiel pour le dirigeant parisien : la communication. Un discours simple, efficace et peu polémique : Marquinhos incarne un message positif pour Paris. Leonardo ne goûte guère en outre l’utilisation des réseaux sociaux. Si son entourage proche aime utiliser ces outils, le défenseur lui-même ne fait pas partie des plus grands utilisateurs. Sur le papier, donc, il coche toutes les cases.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters