PSG 12 août 2019

Revue de presse PSG : Nîmes, Mbappé, notes, ultras, Neymar, Barça, Real, Aurier…

Vu et lu au sujet du PSG ce lundi 12 août 2019 dans la presse hexagonale.

“Même en l’absence de la superstar Neymar, en instance de départ, le PSG a de quoi faire trembler la Ligue 1 : Mbappé, Cavani et Di Maria, buteurs, ont lancé le championnat sur des bases élevées, commente l’AFP. Il y a une vie au Parc des Princes sans « Ney », souverain en disgrâce auprès des supporters qui ont déjà acté son départ. « Casse-toi », ont-ils écrit, en préambule de la révolution qui risque de bouleverser leur club aussi bien en coulisses que sur le terrain. Mais les Ultras tiennent leur homme de la situation : Leonardo.

Le Midi Libre

“Une main dans la surface signalée tardivement par le VAR a permis aux Parisiens d’ouvrir le score. Après, c’était plié… regrette Le Midi Libre. Nîmes est logiquement tombé au Parc mais pas de plus haut que la saison passée avec une équipe prétendument moins forte : 3-0, c’est pareil qu’en février dernier, et c’est moins que le tarif habituel du champion parisien à domicile (3,7 buts de moyenne lors de l’exercice précédent).”

L’Equipe

“Dans une soirée hantée par le spectre de Neymar, le PSG a dominé des Nîmois limités, sans forcer ni briller, juge L’Equipe. Le divorce annoncé est en train de tourner à la scène de ménage, acide et vindicative, les banderoles en plus et les assiettes qui volent en moins. […] Une scène qui n’a sans doute pas ému Neymar, que l’on imaginait alors devant sa télé serein. Ces banderoles servent clairement ses intérêts. On voit difficilement, dans ce contexte, comment Neymar pourrait reporter un jour le maillot du PSG. […] Pendant près d’une heure, pour être honnête, on a beaucoup songé aux arabesques de l’artiste brésilien et pensé au vide abyssal qu’il laisserait si le Real Madrid ou le Barça parvient à l’attirer dans ses filets. Face à une bande de Crocos déplumés pendant l’intersaison mais valeureux à se recroqueviller devant leur but, les hommes de Tuchel ont franchement peiné dans leur animation. […] Bien sûr, hier, c’était la première journée. Mais il est évident que Paris va devoir apprendre à se (re)construire, sans l’étoile du Ney comme guide du jeu.”

Selon le quotidien sportif, Leonardo a bien réfléchi à l’idée de faire revenir Serge Aurier au PSG. “Il y a environ trois semaines, Leonardo et le latéral de Tottenham ont échangé au téléphone. Une discussion d’une dizaine de minutes, précise L’Equipe. L’idée, dans cette conversation, a été évoquée. Sans qu’en l’état, elle n’aille plus loin. Avec Kehrer, Meunier et Dagba, Thomas Tuchel dispose aujourd’hui de solutions à ce poste.

Les notes de L’Equipe : Areola (5), Kehrer (5), Thiago Silva (6), Diallo (6), Bernat (7), Draxler (4), Marquinhos (8), Verratti (7), Sarabia (6), Cavani (5), Mbappé (7).

Les notes du Parisien : Areola (5), Kehrer (5), Thiago Silva (6), Diallo (5), Bernat (6,5), Draxler (4), Marquinhos (7,5), Verratti (7), Sarabia (5), Cavani (5,5), Mbappé (7,5).

Le Parisien

A première vue, Mbappé n’obtient pas ce qu’il demande, commente Le Parisien. On s’attendait à du changement, à ce qu’on lui confie davantage de responsabilités, son vœu. Soit évoluer dans l’axe à deux avec Cavani, soit devenir le tireur de penalty. Mais il a débuté à gauche et Cavani a transformé le premier de la saison. Après la pause, il arpentera beaucoup plus l’axe. Mais si le projet, c’est Mbappé, indépendamment de Neymar, pourquoi est-il le Sarabia du côté gauche ? […] Il n’y a pas que le statut de Mbappé qui n’a pas changé. Draxler a rendu une nouvelle fois hommage à Belphégor, quand Di Maria, à peine entré, a soufflé sur les braises. Après Herrera, Kehrer s’est lui aussi blessé. Deux matchs, deux blessés, le PSG reste sur son tempo favori. Le Parc, quant à lui, a chanté tous les présents, même le revenant Leonardo, et insulté le grand absent. Non, rien n’a changé.

Le Parisien

“Alors que le Barça semble avoir fait son deuil d’un recrutement de Neymar cet été, le Real Madrid va devoir dégraisser pour pouvoir se payer la star du PSG, lit-on également. Les dirigeants du Barça sont convaincus que le PSG ne souhaite pas réellement se séparer de Neymar. En privé, le président Bartomeu s’interroge sur l’attitude de ses homologues parisiens qui ont rejeté toutes les offres orales d’un échange de joueurs, en sachant pertinemment que le Barça ne peut dépenser 1€ de plus. L’état-major catalan estime que le PSG ne joue pas le jeu et soutient la thèse d’un Leonardo faisant mine de négocier avec d’autres clubs (le Real Madrid) pour contenter le clan Neymar. Une manœuvre qui lui permettrait ensuite de rejeter la faute sur les clubs prétendants en cas d’échec du transfert. […] Si le Real rencontre certainement moins de soucis financiers que son homologue catalan, il n’en reste pas moins obligé de dégraisser. L’objectif est maintenant de trouver une porte de sortie à Bale, James Rodriguez et Isco. C’est tout l’enjeu de ces prochains jours.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters