Séverac

Séverac : “Tuchel, en termes de latéraux, à part Bernat, il n’est pas satisfait”

Le mercato du PSG ne se concentre pas sur le dossier Neymar et son potentiel successeur. D’autres postes sont à renforcer. La cage mais aussi idéalement les côtés. Dominique Séverac s’est penché sur ces secteurs.

“Aurier ? Non, il est le symbole, le détonateur, l’illustration de l’affaissement de l’institution PSG, a souligné le journaliste du Parisien sur le plateau de la chaîne L’Equipe. Mais depuis son arrivée au PSG Thomas Tuchel, en termes de latéraux, à part Bernat, il n’est pas satisfait. Il n’a jamais porté dans son cœur ni Meunier, ni Kurzawa, ni Dani Alves. Kehrer, on nous l’a pas vendu comme un arrière droit…”

Dominique Séverac a aussi abordé la question des gardiens de but. “La piste Donnarumma ? C’est la moins convaincante ! C’est celle qui coûte de l’argent, 50M€ pour un gardien c’est immense. Il n’a jamais joué la Ligue des champions. Il est devenu le gardien de la sélection italienne devant Sirigu, mais bon moi ça ne me suffit pas… En quoi vous améliorez par rapport à Areola ? Il y a des doutes sur Keylor Navas mais c’est quand même un gardien de but qui gagne des Ligue des champions. Moi, j’ai beaucoup de respect pour Navas. Il est décisif. Courtois, lui ça semble inaccessible.” D’autant plus que le Real Madrid a prêté son portier numéro 3.

À propos Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée