Nsoki

Stanley Nsoki au centre d’un conflit concernant ses intérêts

Perçu comme l’un des talents les plus prometteurs de sa génération, Stanley Nsoki connait, après des débuts très encourageants, une passe bien plus délicate au sein de son club formateur. De fait, le titi parisien pourrait même plier bagages lors de la fin du marché estival des transferts.

Comme nous vous l’avions exposé il y a quelques jours, le défenseur serait suivi de près par Schalke 04 alors qu’il aurait, dans le même temps, changé de représentant en rejoignant Rogon, organisme allemand. Or, RMC Sport nous expose ce jour une situation pour le moins rocambolesque puisque Stanley Nsoki se trouve apparemment au cœur d’une querelle. Deux sons de cloche viennent ainsi se confronter ici : d’un côté Talents Eleven, qui gère jusque là les intérêts du gaucher, et son père Pierre Nsoki.

Pour ce qui est de Talents Eleven le contrat n’est absolument pas rompu avec Stanley Nsoki. Du moins, pas durant cette fenêtre des transferts“Le joueur n’entrant pas dans les plans du coach parisien, l’objectif premier est qu’il puisse partir afin d’avoir du temps de jeu. Il se trouve que cette situation complique les dossiers, certains n’ont pu être validés et d’autres en cours nécessitent de la clarté et de la sérénité, ont-ils expliqué pour RMC. Talents Eleven Football continuera donc à assurer la gestion de la carrière du joueur durant ce mercato dans le respect des différents parties prenantes (joueur, club actuel et futurs clubs acheteurs…).” 

Or, pour Pierre Nsoki, qui évoque un contentieux de son côté, la donne diffère totalement : “Talents Eleven football est mis à l’écart de la gestion de Stanley Nsoki. Il y a eu de leur part une faute grave que je me refuse d’évoquer. Nous avons ainsi demandé la rupture du contrat en cours. Nous avons respecté toute la procédure. Stanley a fait savoir de vive-voix sa volonté de quitter cette agence. Aujourd’hui, Talents Eleven Football n’a plus le mandat de Stanley Nsoki”, a-t-il confié pour RMC.

Un départ de Stanley Nsoki reste donc toujours à l’ordre du jour. Dans l’Hexagone, c’est l’OGC Nice qui se montre intéressé par le profil de l’espoir tricolore. Maintenant, il serait bon pour lui que sa situation s’éclaircisse quelque peu au niveau de ses représentants.

À propos Mickaël Rufet

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée