Ducrocq

Ducrocq : “La force de Leonardo, c’est qu’il n’a jamais eu besoin de beaucoup parler pour se faire comprendre”

Alors que le PSG a réalisé un mercato judicieux, le retour de Leonardo au poste de directeur sportif a marqué les esprits. Après son premier passage dans ce rôle entre 2011 et 2013, le dirigeant parisien a effectué des très bons coups sur le marché des transferts, à l’image du prêt avec option d’achat de Mauro Icardi.

À l’occasion des 50 ans de Leonardo – qui a eu lieu le 5 septembre dernier – France Football a donné la parole à des anciens parisiens. Pour cela, Pierre Ducrocq – aujourd’hui consultant pour RMC Sports’est exprimé sur le vainqueur de la Coupe du monde 1994 avec le Brésil. Et selon l’ancien parisien (1994-2002), le retour de Leonardo permet au PSG d’avoir une vraie hiérarchie établie.

Sa force, c’est qu’il n’a jamais eu besoin de beaucoup parler pour se faire comprendre. Il est direct et jouit d’une vraie crédibilité que n’avaient pas ses prédécesseurs. Ce qui change par rapport aux autres années, c’est que maintenant le directeur sportif a carte blanche. En interne, dans le vestiaire et face aux joueurs, Nasser parlait beaucoup, et s’est un peu effacé cette saison. Leonardo est toujours écouté, et la direction fait tout ce qu’il demande. Il est clair, précis, car seul à décider. La hiérarchie est plus logique : Leonardo gère tout l’extra-sportif, et Tuchel peut se concentrer sur son équipe. Le cas Neymar, sans lui, je n’imagine même pas comment ça aurait été géré : Thomas Tuchel aurait été livré à lui-même. Le PSG a envoyé un message clair. C’est un dossier bien géré, qui est la conséquence du travail d’un vrai directeur sportif.”

À propos Murvin Armoogum

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée