Laurey critique l’arbitrage

Le Paris Saint-Germain a glané les trois points de la victoire face au RC Strasbourg sur le score étriqué de 1-0, pour ce qui représentait la 5e journée de Ligue 1. Une partie qui aurait pu se décanter plus facilement si le PSG avait eu gain de cause suite à deux mains alsaciennes dans la surface de réparation. Ajoutez à cela un but de Neymar refusé pour un hors-jeu plus que sévère à la dernière minute pour le 2-0, et vous comprendrez que l’arbitrage de ce match n’a pas vraiment profité au Parisiens.

Malgré ce constat évident, Thierry Laurey n’en a cure : le coach du RCSA estime, de son point de vue, que c’est bien le Paris Saint-Germain qui a été avantagé. Malgré sa tactique qui se résumait à placer le bus devant la défense et à chercher la tour de contrôle Ludovic Ajorque, Laurey reste content de la performance de ses troupes…

“Je pense qu’on a fait le match qui fallait faire. En essayant de concéder le moins d’occasion possible, en essayant de couper certains schémas de l’équipe parisienne et en essayant d’utiliser au mieux les ballons de récupération. En première mi-temps, c’était vraiment bien : je ne me rappelle pas avoir vu une occasion parisienne durant cette première période. Mais, un match dure 94 minutes et il peut toujours y avoir un imprévu et là il y a eu un gros imprévu durant le temps additionnel. (…) après c’est toujours pareil : quand tu as un défenseur adverse qui te coupe en deux et l’arbitre qui ne siffle pas, c’est un imprévu aussi. IL faut voir les choses dans leur globalité, il n’y a pas seulement un manque de réussite, un mauvais appel, de la maladresse… Il y a aussi des décisions qui font que sur certaines situations, les Parisiens ont été avantagés. Vous allez me parler des mains, je les ai vues. Mais j’ai vu aussi des fautes et ça m’irrite car je pense que si c’est nous qui faisions ces fautes là, le carton rouge était vite sorti, peste Laurey.

À propos Mickaël Rufet