Quand Zoumana Camara se remémore le match du maintien face à Sochaux

Si l’histoire récente du Paris Saint-Germain est remplie de titres et de succès, ce ne fût pas toujours facile. À la fin des années 2000, le club de la capitale flirt avec la relégation et plus particulièrement lors de la saison 2007/2008. Le PSG arrive à se sauver lors de la journée au Stade Bonal face au FC Sochaux (1-2). Titulaire dans cette équipe et désormais dans le staff de Thomas Tuchel, Zoumana Camara raconte cette rencontre et sa préparation devant les caméras de PSG TV.

“Il fallait finir le travail et jouer ce match comme le dernier de sa carrière ou de sa vie. Chacun le prépare à sa manière mais il fallait qu’on sente cette determination et cette envie sans pour autant que ça nous crispe et que ça nous empêche d’être performant. (…)

Lors de l’égalisation sochalienne tout était à refaire. Il ne faut pas s’effondrer, il faut rester calme. (…) et le destin était entre notre pied. Et là arrive le deuxième but d’Amara (Diané). J’ai le souvenir du ballon qui arrive lentement… lentement… lentement et finit sa course dans les filets. Le but en lui-même n’est pas moche mais en terme d’importance il est un des plus importants ! Parce que si le PSG en est là, c’est en grande partie grâce à ce but !

À la fin du match c’est un soulagement ! Ce n’est pas l’euphorie d’un titre, mais c’est le soulagement du devoir accompli et d’une saison très très éprouvante qui se termine. C’était pesant ! C’était plus le fait de se dire que le club avait connu une grande histoire en étant champion, en remportant une Coupe d’Europe, et si le club descend pour la première fois de son histoire, tu es tamponné à vie parmi cet effectif.”

À propos Jonathan Bensadoun