Tuchel

Tuchel : “Il y a des détails qui nous donnent confiance”

Ce mercredi (21h), le PSG retrouve la Ligue des champions et c’est déjà un choc qui attend le club de la capitale avec la réception du Real Madrid au Parc des Princes. Comme il est d’usage, Thomas Tuchel s’est présenté en conférence de presse. Extraits choisis.

Le groupe

Kimpembe est dans un état physique excellent, ça fait 12 semaines qu’il s’entraîne dur, il est super fit. Icardi ? Je ne sais pas exactement dans quel état physique est Mauro, combien de minutes il peut jouer. Je ne sais pas s’il va commencer, ou Choupo, ou les deux… mais j’ai confiance en mes joueurs. L’équipe sera forte demain. Le groupe serein ? Oui, nous sommes calmes. Il y a des absences, c’est pareil pour Madrid. C’est dommage. Mais on aura une bonne équipe sur le terrain. L’état d’esprit est bon, on a gagné 5 de nos 6 matches. Il y a des détails qui nous donnent confiance. Oui, je suis très optimiste.

Quelle stratégie ?

C’est notre caractère d’être actif, je ne veux pas qu’on soit passif et que le Real Madrid ait le ballon. Ils connaissent bien la Ligue des champions. Je veux qu’on soit agressifs et qu’on joue vite. C’est un match difficile mais c’est le premier, il n’est pas décisif. Je veux qu’on joue pour faire vibrer nos supporters. C’est un match spécial parce que c’est le Real, parce que c’est nous. On doit montrer une belle performance pour se donner confiance.

Un match spécial pour Navas

Bien sûr que c’est particulier pour lui. Il a été longtemps le gardien du Real, il a beaucoup réussi avec ce club. Le poste de gardien est spécial, avec des règles particulières. Il faut être très fort mentalement. Et en étant des années au Real, il a ça. Il est très fort, toujours calme, avec le sourire.

Neymar, tout n’est pas réglé ?

Leonardo a dit ça ? Je ne sais pas. Pour moi, tout est clair entre nous. Le mercato est fini.

Faire mieux en C1

C’est un défi. On a joué dans un groupe compliqué avec Liverpool et Napoli. Il y a eu beaucoup de pression. Oui, il y a eu ce second match contre Manchester. Il faut apprendre d’une défaite. La phase qui a suivi a été longue et dure. C’est nécessaire de continuer, d’oublier, et de regarder devant. On a beaucoup de nouveaux joueurs, on a gagné en personnalité. Quel est l’objectif fixé ? Mon but, c’est de gagner demain… On y va match après match.

Un plan anti-Benzema ?

Il joue 9 du Real depuis 25 ans. Il est de classe mondiale. On l’a vu contre Levante… il est impressionnant. C’est maintenant un vrai leader. Il joue dans l’axe, sur le côté, c’est difficile de défendre sur lui.

À propos Redaction

4 plusieurs commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée