Trapp : “Avec l’arrivée de Leonardo, j’ai rapidement su que le club voulait changer de gardien”

Le Paris Saint-Germain a vécu une véritable révolution au poste de gardien de but cet été. Le club de la capitale a accueilli trois nouveaux portiers (Marcin Bulka, Sergio Rico et Keylor Navas) pour quatre départs (Sébastien Cibois, Gianluigi Buffon, Kevin Trapp et Alphonse Areola). Désormais à l’Eintracht Francfort, l’international allemand est revenu sur le plateau du Canal Football Club sur ce mercato mouvementé et ses dernières années à Paris.

A-t-il cru jusqu’au bout qu’il allait rester au PSG ?

Oui, il y avait la possibilité. L’année dernière j’étais en prêt à Francfort et pendant toute l’année on avait des discussions avec le directeur sportif (Antero Henrique) et le coach (Thomas Tuchel). Donc il était clair que j’allais revenir. Au début de la préparation, le coach m’a dit qu’il allait y avoir de la concurrence avec Alphonse (Areola) et à la fin de la préparation on allait voir qui allait jouer. On allait donc savoir qui était le gardien titulaire et le numéro 2. Mais avec le changement du directeur sportif, j’ai rapidement su que le club avait une autre idée en voulant changer de gardien de but. C’était donc clair, et à la fin on s’est mis d’accord que c’était mieux pour moi que je parte.

Déçu de son départ ?

Ce n’est peut-être pas le mot, mais c’est un club qui a des objectifs qui sont très ambitieux. C’était un club dans lequel je me voyais atteindre des objectifs personnels mais aussi avec le club. Mais parfois c’est comme ça… Maintenant je suis dans un club (Francfort) qui est en train de grandir, qui a de belles années devant lui. C’est un club que je connais déjà, on joue pour la deuxième fois d’affilée l’Europa League, ce qui n’est jamais arrivé dans leur histoire. Je suis content de faire partie de ce club.

Pourquoi aucun gardien n’a réussi à s’imposer au PSG ?

C’est difficile à dire pour moi… Je n’étais pas comme (Salvatore) Sirigu qui s’était imposé pendant quatre ans. Avec Laurent Blanc c’était plutôt clair. Emery a eu ses préférences mais ce n’était pas clair, on était dans le flou et on ne savait pas qui allait jouer. Pour le poste de gardien, c’est difficile d’avoir ce genre de situation. Parce que les erreurs peuvent arriver, tous les gardiens en ont déjà fait. Donc il ne faut pas juger après une seule erreur, il faut juger après toute une saison. Mais lors des trois-quatre dernières années, on n’a jamais eu un gardien qui a joué toute une saison en tant que numéro un et qui pouvait se montrer sur toute une saison. Donc c’était une saison assez compliquée quand même. Pour un gardien ce n’est pas facile de vivre une situation comme cela.

La situation de Neymar :

Neymar va faire une saison énorme avec le PSG car il a envie de gagner des titres

À propos Jonathan Bensadoun

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée