Crédit photo : @PSG_Feminines

Féminines – Le PSG s’impose dans le derby face au Paris FC (2-0)

Après son large succès en Ligue des champions face à Breidablik (4-0), les Féminines du Paris Saint-Germain recevaient – au Stade Jean-Bouin – le Paris FC, dans le cadre de la 6ème journée de la D1 Féminines. Et pour ce derby francilien, les Parisiennes devaient l’emporter afin de passer provisoirement en tête du classement (en attendant la rencontre de l’Olympique Lyonnais face à Dijon ce dimanche). Pour ce match, l’entraîneur parisien – Olivier Echouafni – avait décidé d’aligner son équipe type, avec un quatuor d’attaque composé de Kadidiatou Diani, Nadia Nadim, Sara Däbritz et Marie-Antoinette Katoto. Les Parisiennes se sont imposées (2-0) et prennent provisoirement la tête du Championnat.

Le PSG a bien débuté cette rencontre avec une frappe de Katoto sauvée sur la ligne par la défense du PFC (6e). L’internationale française a de nouveau eu une occasion d’ouvrir la marque, mais sa frappe a été stoppée par la gardienne du PFC (13e). Par la suite, les Parisiennes ont enchaîné les frappes. Katoto a fini par trouver le chemin des filets à la 33e minute, après une frappe placée sous la gardienne (1-0, 33e). Dans une première période équilibrée, les Parisiennes ont regagné les vestiaires avec l’avantage du score (1-0).

En début de seconde période, les Féminines du PSG sont reparties à l’attaque mais les frappe de Périsset (47e) et de Katoto (49e) n’ont pas été cadrées. À la 55e, Katoto a inscrit un doublé, de la tête (2-0, 55e). De son côté, le PFC a profité de la baisse de régime des Parisiennes pour toucher le poteau (77e). Les Parisiennes ont mieux fini la rencontre. Bien lancée en profondeur, Nadim n’est pas parvenue à aggraver la marque (79e). En fin de match, Huitema a mal négocié une situation de 2 contre 1 et a vu sa frappe être captée sans soucis par la gardienne du PFC (89e). Les Parisiennes s’imposent finalement 2-0 dans ce derby face au Paris FC.

XI du PSG : Endler – Perisset, Dudek, Paredes (c), Morroni – Geyoro, Formiga – Diani (Saevik, 70e), Nadim (Huitema, 83e), Däbritz (Diallo, 77e) – Katoto

À propos Murvin Armoogum

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée