Melero

L1/beIN : quand il est demandé au secrétaire général du PSG de quitter la salle…

Les clubs de Ligue 1 voient-ils plus belle la compétition qu’elle ne l’est réellement ? Depuis 2011, beIN Sports dispose des droits de commercialisation sur le championnat de France pour l’étranger contre 75 millions d’euros par an. La somme peut paraître faible (la Premier League gagne 1,6 milliard d’euros par an, la Liga 800M€, la Bundesliga 300M€ et la Serie A 200M€) mais la Ligue 1 n’est pas non plus l’offre la plus sexy en termes de football sur la planète d’un point de vue objectif.

Quoi qu’il en soit, les présidents de clubs sont remontés dans cette affaire, rapporte L’Equipe, car les discussions sur une revalorisation dure depuis un an. Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, aurait même évoqué la possibilité de mener une action en justice contre beIN Sports. D’autant plus que le groupe beIN “est vendeur et acheteur de la L1 à l’international, sur des territoires tels que le Moyen-Orient, les États-Unis ou le Maghreb. Ce qui ne l’encouragerait pas à faire monter les prix.”

Casser le contrat ou repartir sur d’autres bases financières avec beIN, telle est la volonté des clubs de Ligue 1. Et Nasser al-Khelaïfi devient du coup un président à part puisqu’il est le PDG de beIN Media Group. “Au cours des débats animés, il a été demandé à Victoriano Melero, secrétaire général du PSG, de quitter la salle, rapporte Etienne Moatti. Mais nul doute que tout ce qui s’est dit a été rapporté à Nasser al-Khelaïfi. Pour l’heure, rien n’a encore été décidé.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée