PSG 17 octobre 2019

Revue de presse PSG : MCN, Nice, Madame Silva, Gueye, Baudot…

Vu et lu au sujet du PSG ce jeudi 17 octobre 2019 dans la presse hexagonale.

“Après Neymar, Gueye absent contre l’OM ? se demande… La Provence. Le Sénégalais souffre d’une contracture aux ischios-jambiers et sera absent lors des dix prochains jours d’entraînement, a annoncé le PSG hier. Gueye, qui a disputé huit matches dans lesquels son club n’a jamais perdu ni encaissé le moindre but (dont une partition monumentale de sa part contre le Real Madrid), pourrait aussi rater le Clasico à la sauce française opposant son équipe à l’OM le 27 octobre à Paris. Si l’on se fie à l’influence qu’a la recrue sénégalaise sur le jeu de sa nouvelle équipe, ce serait indiscutablement une bonne nouvelle pour les Olympiens.

L'Equipe
L’Equipe du jour

“Depuis le début de saison, la MCN en tant que telle est au point mort, constate L’Equipe. S’il a pu briller individuellement, en particulier le Brésilien, le trio n’a pas disputé la moindre minute au complet. Leur dernière titularisation commune remonte au 19 janvier, un 9-0 face à Guingamp. A Nice, demain, Tuchel devrait récupérer Mbappé et Cavani. […] On peut s’interroger sur l’avenir de la MCN. Pour plusieurs raisons, celle-ci n’apparaît plus incontournable. Pas la peine de tourner autour du pot : s’ils sont à 100 %, Neymar et Mbappé demeurent indéboulonnables, mais le Matador est en ballottage. Par son profil, dans le jeu avec ballon ou dos au but, Icardi pourrait s’avérer plus en phase. […] Tuchel pourrait sacrifier sa MCN pour une MIN (Mbappé-Icardi-Neymar) voire une DMN (Di Maria-Mbappé-Neymar). À moins que le coach n’ose opter pour un quatuor offensif. Tout semble possible. Y compris, pourquoi pas, que Cavani retrouve sa place. […] Pour l’heure, en ce qui concerne sa prolongation de contrat, Leonardo ne s’est jamais manifesté concrètement. Aucune négociation, pas un coup de fil, juste des discussions en interne sur cette opportunité. Du côté de l’Uruguayen, on estime que le temps est un allié. À partir du 1er janvier, Cavani sera libre de s’engager où il le souhaite pour la saison suivante. Et pas question d’être transféré lors du mercato d’hiver. “Pourquoi Edi partirait-il en janvier ? rétorque l’un de ses proches. À Paris, il va jouer la Ligue des champions, devant un public qu’il adore.” Dans l’idéal, prolonger de deux ans serait sa priorité. “Mais encore faut-il que le PSG le souhaite”, souffle-t-on dans son entourage, plutôt serein d’ailleurs. Des clubs, comme l’Atlético, Manchester United, la Juventus ou Naples, suivent sa situation avec attention.”

Dans le quotidien sportif, il est également question de Christophe Baudot, le nouveau médecin du PSG, qui “sait tisser des relations fortes avec ses joueurs. Ambitieux et touche-à-tout, il devra s’adapter à un club très politique, où la moindre blessure peut se transformer en accident industriel, où chaque star doit être choyée.”

Mais “l’infirmerie du camp des Loges ne désemplit pas, écrit Le Parisien. Les blessures de Neymar et Gueye interrogent sur la pertinence des matchs amicaux organisés par certaines sélections durant cette trêve internationale. Le Brésil et le Sénégal se sont en effet affrontés il y a une semaine à Singapour. Le staff parisien se retrouve face à un véritable casse-tête. Ces absences s’ajoutent en effet à la longue indisponibilité de Kehrer (pied) alors que Draxler et Dagba viennent à peine de reprendre l’entraînement collectif. Tuchel espère désormais pouvoir relancer Cavani et Mbappé face à Nice. Mais aucun risque ne sera pris. Car, malgré les changements dans l’organigramme du staff médical cet été et le recours permanent aux spécialistes de la clinique Aspetar, la chronique des blessures n’a jamais été autant d’actualité au PSG.”

Le Parisien du 17 octobre 2019
Le Parisien du 17 octobre 2019

Dans Le Parisien, on trouve Isabelle Silva, l’épouse du capitaine du PSG, qui le raconte. “Bon, c’est vrai qu’avec lui, c’est foot matin, midi et soir. Quand il rentre d’un match, il le visionne à nouveau une ou deux fois. Quand il est à la maison, il regarde le match du futur adversaire du PSG encore et encore. Et ça, c’est sans compter les autres matchs des championnats français, italiens et brésiliens… Aïe Thiago… Il ne manquerait plus qu’il devienne entraîneur après sa carrière !” commente Madame Silva. “Si on nous demande où on veut vivre, c’est ici, à Paris! On a une relation spéciale avec cette ville. Encore plus depuis notre naturalisation. […] Thiago est en fin de contrat. Nous, on veut rester à Paris mais on ne décide pas. Maldini a joué jusqu’à 42 ans, en fumant, Thiago, lui, il peut jouer jusqu’à 50 ans !”

“Le rendez-vous à Nice ne tombe pas très bien pour le PSG. Une bonne nouvelle pour le Gym ?” se demande Nice Matin. “Sur le papier, c’est un ogre qui débarque à Nice. Mais Tuchel ne sait pas trop quel onze de départ il va pouvoir aligner. Pendant dix jours, l’Allemand a bossé en effectif réduit où seuls Herrera, Di Maria, Diallo, Kurzawa et Icardi étaient aptes dans les potentiels titulaires. […] Au-delà de la simple gestion d’effectif avant un tunnel de matches, le PSG sera amputé de nombreux joueurs pour ce déplacement à l’Allianz. Bernat est suspendu, Neymar est forfait, Mbappé et Cavani sont en manque de rythme. Quid de Marquinhos et Thiago Silva, qui viennent de jouer deux fois 90 minutes en Asie avec le Brésil ? […] Un PSG bon à prendre ? Il faudra juste voir comment la machine parisienne redémarre après quinze jours de trêve. Reims et Rennes ont montré que les champions de France sont largement prenables… quand ils ont la tête ailleurs.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

2 plusieurs commentaires

  1. Jonathan Bensaucisse

    Mon QI est négatif

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée