PSG 19 octobre 2019

Revue de presse PSG : Nice, Di Maria, Mediapart, 2700e but, notes

Vu et lu au sujet du PSG ce samedi 19 octobre 2019 dans la presse hexagonale.

“Le PSG s’est imposé à Nice (4-1) grâce notamment à un doublé de Di Maria, mais a été bien aidé par le double carton rouge niçois, prétend l’AFP. En double supériorité numérique, Mbappé, ménagé en équipe de France, est entré en pantoufles pour signer son retour d’un plat du pied, cinq minutes après avoir remplacé Sarabia, et d’une passe pour Icardi. Cavani, l’autre attaquant en convalescence, n’est lui pas sorti du banc. Et Neymar soigne toujours sa cuisse. Le PSG a bien préparé sa copieuse semaine : mardi à Bruges puis réception de l’OM, dimanche.”

Dans Nice Matin
Dans Nice Matin

“Dans un match de gala, les Aiglons ont traversé la première période sans âme, dans la lignée de la sortie à Nantes. La réaction collective a ensuite été stoppée par les expulsions de Cyprien et Hérelle, estime Nice Matin. Les réalisations de Mbappé et Icardi ont rendu l’addition salée. C’est logique au final tant ce Gym a été décevant. C’est inquiétant parce que ça commence à devenir récurrent. […] Et dire qu’il manquait Neymar, Mbappé, Verratti, Cavani, Marquinhos, Bernat, Gueye au coup d’envoi… Ce PSG bis – avec près de onze internationaux sur le onze de départ – a livré une première période de haute volée, à l’image d’un Angel Di Maria stratosphérique. […] L’écart entre les deux équipes était trop grand, hier, pour que le Gym espère quelque chose.”

L'Equipe du samedi 19 octobre 2019
L’Equipe du samedi 19 octobre 2019

“Privé d’une bonne moitié de ses cadres au coup d’envoi, le PSG a solidement effacé des Niçois qui ont terminé à neuf, constate L’Equipe. Ce PSG en constant remodèlement, à l’identité floue, n’est pas toujours transcendant mais, ces dernières semaines, il semble clairement avoir enclenché une dynamique qu’il sera difficile à arrêter, à l’échelle du Championnat tout du moins. […] Comme souvent quand Neymar n’est pas là, Di Maria est le dépositaire de l’animation offensive de son équipe. […] Dans un club où on en fait des tonnes sur certains qui ne le méritent parfois pas sur la durée et l’engagement, Di Maria est bien cette valeur sûre qu’il faut préserver dans le onze de départ. […] La grande satisfaction du jour est qu’il a été entouré par des partenaires à la hauteur, chacun à son niveau. De Paredes, enfin à son avantage, à Sarabia, feu follet pendant une heure, en passant par Choupo-Moting ou Herrera. […] La double expulsion à l’entame du dernier quart d’heure a définitivement fait basculer une rencontre qui aurait pu, peut-être, connaître un final à suspense. Signe que ce PSG, en bonne santé sportive n’est pas encore une redoutable machine à gagner et qu’il est susceptible de se gripper. Qu’il est encore en construction, forcément, avec cette instabilité constante.”

On trouve également ceci dans le journal sportif : “Selon Mediapart, le MPC soupçonne Nasser al-Khelaïfi d’avoir “financé la villa de l’ex-secrétaire général de la FIFA (Jérôme Valcke) en lien avec un autre contrat signé au même moment par les deux hommes”. Un document exhumé de la procédure suisse démontrerait que la villa a été, un temps, la propriété d’une société appartenant au président du PSG avant d’être revendue à un ami du dirigeant qatarien, “qui l’a louée” ensuite à Valcke “à des conditions inhabituelles”, écrit Mediapart. L’avocat suisse d’Al-Khelaïfi a affirmé dans Le Monde et à Mediapart que son client “n’a[vait] jamais été propriétaire de cette villa”.

Les notes de L’Equipe : Navas (5) Meunier (6) Thiago Silva (6) Kimpembe (5) Diallo (4) Herrera (6) Paredes (6,5) Sarabia (6,5) Di Maria (8) Icardi (7) Choupo-Moting (5)

Les notes du Parisien : Navas (6) Meunier (5,5) Thiago Silva (6) Kimpembe (5) Diallo (5) Herrera (6) Paredes (6) Sarabia (6) Di Maria (8,5) Icardi (6,5) Choupo-Moting (5)

Le Parisien du jour
Le Parisien du jour

“Le PSG a remporté un large succès, affichant de sérieux progrès. De bon augure avant une semaine chargée avec un déplacement à Bruges puis la réception de Marseille, écrit Le Parisien. Jim Ratcliffe, le milliardaire nouveau propriétaire de Nice qui compte investir sur de jeunes talents, a dû se dire sur le coup qu’un génie ou deux pouvaient bien aider. Car au bout de 22 minutes, Di Maria avait inscrit un doublé. Dont un but fantastique, d’un lob en angle fermé assorti d’un effet rétro. […] Une petite pépite pour le 2700e but de l’histoire du PSG en championnat. Une histoire dans laquelle l’Argentin continue d’imprimer sa marque. Avec discrétion et constance. […] Le PSG s’est offert le luxe d’afficher l’un des bancs les plus sexy de son histoire, avec un quatuor Marquinhos, Verratti, Mbappé, Cavani. […] La nouveauté, c’est que ce PSG remanié affiche une ligne de conduite, une identité et une continuité. Mais ces progrès ne permettent pas toutes les fantaisies.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters