Revue de presse PSG : Verratti, Mbappé, Tuchel, polyvalence….

Vu et lu au sujet du PSG ce dimanche 21 octobre 2019 dans la presse hexagonale.

Dans Le Parisien du jour

Dans le Parisien du jour, il est question de Kylian Mbappé et sa présence ou non sur le terrain de Bruges dès le coup d’envoi de Bruges / PSG mardi. “Les sensations de l’attaquant sont très bonnes depuis le retour de Nice et il a normalement participé à l’entraînement de ce dimanche (hier, ndlr) au camp des Loges“, indique le quotidien francilien. “Néanmoins, le staff s’interroge encore sur l’opportunité de le lancer d’entrée de jeu en Belgique.[…] Il reste deux entraînements à Tuchel et son équipe pour prendre une décision.” “Hormis Neymar, Gueye et Kehrer, tous les joueurs sont désormais disponibles“, poursuit le Parisien.

Le quotidien régional propose même une équipe probable.

Le XI probable à Bruges : Navas – Meunier, Thiago Silva, Kimpembe, Bernat – Verratti, Marquinhos, Herrera (ou Sarabia) – Di Maria, Icardi, Sarabia (ou Mbappé).

Dans le Parisien il est aussi question de Marco Verratti, dont l’influence “est grandissante sur comme en dehors du terrain au PSG. Il est aussi question de sa forme resplendissante en ce début de saison. “Il se distingue grâce à un physique et un mental enfin totalement guéris des blessures passées. […]Selon nos informations, Marco Verratti suit même depuis cette saison un programme personnalisé en dehors des séances collectives“, indique le quotidien francilien. “Avec Marquinhos et Idrissa Gueye, Verratti forme désormais le milieu indéboulonnable de Tuchel, avec qui la relation est idyllique. L’arrivée du Sénégalais lui permet de conserver ce côté plus fantasque et preneur de risques.

L’Equipe de ce 21 octobre 2019

Dans l’Equipe du jour, on parle de Thomas Tuchel, qui “tente de rendre le PSG polyvalent. Le grand nombre d’absents depuis le début de la saison ont poussé Tuchel “à dénicher des solutions, tantôt hasardeuses – Mbe Soh latéral droit contre Reims (0-2, le 18 septembre) -, tantôt des réussites – Herrera… latéral droit contre Angers (4-0, le 5 octobre). Toutes résultent de la volonté de Thomas Tuchel de ne pas cantonner un joueur à un poste mais de développer sa polyvalence au service du collectif“, explique le quotidien sportif. Une histoire qui a commencé la saison dernière, avec le positionnement de Marquinhos en sentinelle. En l’absence de Juan Bernat contre Nice, Tuchel a préféré aligner Abdou Diallo latéral gauche, alors qu’il est “central de formation, capable d’évoluer dans les deux axes de la charnièreplutôt que Layvin Kurzawa, spécialiste du poste, mais qui affiche un “faible rendement” actuellement. Cette polyvalence que souhaite Tuchel peut aussi être incarnée par Ander Herrera, qui a joué arrière droit contre Angers, ou bien encore Pablo Sarabia qui est plus à l’aise dans le couloir à droite mais qui a joué “en milieu relayeur gauche” contre Nice.

Dans l’Equipe, il est aussi question de Thiago Silva, qui a été ménagé lors de l’entraînement d’hier au Camp des Loges. Le capitaine parisien “a effectué un travail à part avec un physiothérapeute” mais il devrait bien être sur le terrain mardi soir contre Bruges. Le quotidien francilien évoque lui aussi une équipe probable pour le déplacement en Belgique.

Le XI du PSG selon l’Equipe : Navas-Meunier, Thiago Silva, Kimpembe (ou Diallo), Bernat-Verratti, Marquinhos, Herrera (ou Sarabia)-Mbappé, Icardi, Di Maria

Deux Parisiens figurent d’ailleurs dans le onze type de la 10e journée de Ligue 1, Thomas Meunier (avec une note de 6) et Angel Di Maria (8). Une équipe entraînée par Thomas Tuchel.

À propos Guillaume De Freitas