Ligue Europa : un Parc bien vide avec moins de 10000 spectateurs

Ligue Europa : un Parc bien vide

On vous l’avait annoncé, nous ne nous attendions pas à voir plus de 10.000 spectateurs au Parc pour voir la rencontre de barrage de la Ligue Europa PSG-Maccabi Tel Aviv. Nous ne nous y étions pas trompés. Si le PSG a vu 10.322 spectateurs dans les travées, nous pensons qu’il ne devait pas y avoir guère plus de 8000 spectateurs pour cette rencontre.

Une rencontre classée à très haut risque. On se demande bien pourquoi puisqu’il n’y avait personne dans le bourg ! Ajoutez un dispositif policier conséquent, environ un millier d’hommes, et l’on obtient le ratio formidable d’1 membre des forces de l’ordre pour 8 à 10 spectateurs maximum. Bon, on ne va pas faire les balances, mais on a vu beaucoup de policiers tranquilles prendre le soleil par cette belle fin de journée parisienne.
Fouille et re-fouille, grand détour pour accéder au stade par la bonne porte d’entrée, ces mesures commencent à devenir grotesques vu que plus personne ne vient au stade. Vacances estivales, match de barrage, horaire inhabituel, boycott des supporters, peur bleue de certains devant les annonces angoissantes de match à risque… résultat, de mémoire de supporter, on n’avait encore jamais vu le Parc aussi vide, même aux pires heures.
A l’intérieur, les 400 supporters de Tel Aviv ont donné de la voix et profité de l’occasion pour chambrer un peu. Côté Auteuil, deux supporters semblent avoir été expulsés après une descente de stewards presque aussi nombreux que les spectateurs assis dans cette tribune.
Quelques départs de chants ont bien été tentés dans les deux virages, mais au point où on en est, on aimerait leur demander de ne rien tenter du tout parce que ça fait plus mal au coeur qu’autre chose.

En conférence de presse, Antoine Kombouaré nous a garanti qu’avec les résultats le public reviendrait et que le Parc serait plein pour Bordeaux, Lyon, Marseille… Oui, sans doute, mais quelqu’un lui a-t-il dit que le Parc serait garni de ce qu’il convient d’appeler des Footix, ces Franciliens originaires de province, ou pas, qui détestent notre capitale et son équipe et vont saisir l’occasion trop belle pour déverser leur fiel en toute impunité ? Plus que pour PSG-Tel Aviv, c’est sur ce type de match que la tension en tribune devrait être la plus forte.

À propos Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée