Le blues de Mevlut Erding

Le blues de Mevlut

erding-7Il a un peu traversé le match PSG-ACA comme une âme en peine. Difficile à définir, mais on a senti que Mevlut n’était pas dans son assiette, comme un peu triste. Même si il a grandement participé à la victoire des Rouge&Bleu, le franco-turc semblait porter un fardeau sur ses épaules.

Du coup, le public a plusieurs fois scandé son nom. Mevlut Erding n’a pas chômé mais ses diverses tentatives, de la tête ou du pied, n’ont pas trouvé le cadre. En revanche, il a plus souvent passé le ballon, et notamment offert le deuxième but de Nênê sur une petite passe à l’entrée de la surface. Faut-il y voir là la raison de son blues passager ? On sait que le vestiaire lui a reproché un début de saison un peu individualiste.

Pour lever le trouble, le numéro 11 du PSG s’est confié ce matin au Parisien :

Le match :

“Cette victoire me satisfait et, surtout, je n’ai pas envie d’entendre que Arles-Avignon était mauvais. Personnellement, j’ai manqué d’efficacité, mais même si je n’ai pas marqué, j’ai fait marquer. Je suis fier d’avoir fait un match comme celui-là”.

Son manque d’efficacité :

“Je suis frustré, en ce moment je ne suis pas en réussite. Je me console en me disant que chaque attaquant vit ce genre de passage à vide. J’ai rencontré quelques problèmes, mais je suis en train de répondre”.

Les critiques sur son individualisme :

“Ce qui a été dit est injuste. Je ne suis pas un tricheur et je n’ai rien à me reprocher. Je n’ai pas changé mon jeu et je ne le changerai pas. De toute façon, le coach ne le veut pas. Je suis rempli d’ambitions et, hier, c’était un début de réponse sur le terrain”.

À propos Redaction