PSG-Rennes : les joueurs

PSG-Rennes : les joueurs

Certes, Paris n’a pas gagné ce dimanche au Parc face à Rennes. Les joueurs de Kombouaré n’avaient pas les jambes pour bouger une équipe rennaises athlétique. On le sait, les semaines à deux matches seront peut-être problématiques pour l’effectif du PSG cette saison, d’autant plus si l’on doit déplorer quelques blessés comme ce soir. Au rayon tout de même des satisfactions, Paris ramène un point de cette joute physique et a démontré une bonne solidité défensive dans un match que l’on aurait perdu il n’y a pas si longtemps encore.

Edel : il n’a pas eu grand chose à faire et c’est tant mieux, car avec le retour de “l’affaire Ambroise”, le portier avait de quoi être déstabilisé. Un ou deux ballons à négocier seulement, qu’il aura captés avec assurance.

Jallet : il a vécu un match très difficile. Souvent malmené en défense par la percussion rennaise, il a pratiquement manqué tous ses centres ce soir sauf un, mais la tête d’Hoarau finira dans les gants de Douchez. Nanard Mendy, sort de ce corps immédiatement !

Armand : il retrouve sa place à droite de Sakho en défense centrale. Un match solide même si on sert les fesses dès qu’il tricote avec le ballon sur son pied droit.

Sakho : très costaud ce soir. Il signe deux-trois jaillissements autoritaires dans les pieds rennais et est à créditer d’une partie très sérieuse, sans fioritures, enfin.

Tiene : il a fait son match en défense et démontré encore une fois qu’il peut être un défenseur assez rugueux. Trop juste physiquement, il n’a pas pu épauler au mieux Nenê devant lui.

Makelele / Chantome : ils ont été à la peine devant le physique milieu rennais en première. Un peu mieux en deuxième, ils ont pu tenter de participer aux offensives parisiennes. Un manque de puissance évident couplé à une fatigue légitime ne permettra pas à Chantôme d’être tranchant dans ses mouvements vers l’avant.

Nenê : le magicien parisien, héros de Séville, était un peu fatigué ce soir. D’autant que les Rennais avaient prévu une double lame pour enrayer les tentatives du Brésilien. Il n’aura jamais été en position de transpercer la défense bretonne. Pas très précis non plus sur ses coups-francs. Qu’il profite de sa semaine pour bien récupérer.

Giuly : le petit attaquant a eu du mal face aux grands gabarits rennais. D’autant plus qu’il n’a plus les jambes pour la jouer en accélération balle au pied. Il n’a pas été très à l’aise et très productif dans ce match trop verrouillé pour lui.

Erding : sorti sous quelques sifflets à la 71′, le Franco-Turc n’a pas eu plus de réussite que sur ses dernières sorties. La tête va mal et il lui faudra un peu de temps avant de recouvrer son adresse devant le but. Brouillon et imprécis en attaque, il peut évidemment apporter beaucoup plus.

Hoarau : véritable tour de contrôle, il a dévié aujourd’hui de nombreux ballons pour ses coéquipiers. Ce soir où le milieu parisien avait du mal balle au pied, le jeu proposé par le PSG était très direct sur sa tête. Hélas, le PSG n’en a pas vraiment profité.

À propos Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée