Robin Leproux a confirmé sans réserve que Colony Capital était prêt à céder la totalité des parts du Paris Saint Germain. Il a sous-entendu qu'ils étaient en train de discuter sans dévoiler qui étaient leurs interlocuteurs. Canal Supporters vous a révélé il y a 10 jours l'identité de ceux-ci: le Qatar Investment Authority (QIA) et le Cheikh Tamim Bin Hamad Al-Thani, prince héritier du Qatar. Robin Leproux a fait savoir aux supporters présents qu'il était prêt à rester le président du club étant donné qu'il est un salarié du PSG et non de Colony Capital.

Tous gagnants dans le rachat du PSG

Lors de la réunion de mardi soir entre 10 supporters choisis au hasard, et le président du Paris Saint Germain Robin Leproux, ce dernier a confirmé sans réserve que Colony Capital était prêt à céder la totalité des parts du Paris Saint Germain.

Pour autant, il a laissé sous-entendre qu’ils étaient en train de discuter sans dévoiler qui étaient leurs interlocuteurs. Canal Supporters vous a révélé il y a 10 jours l’identité de ceux-ci: le Qatar Investment Authority (QIA) et le Cheikh Tamim Bin Hamad Al-Thani, prince héritier du Qatar. Robin Leproux a fait savoir aux supporters présents qu’il était prêt à rester le président du club étant donné qu’il est un salarié du PSG et non de Colony Capital.

logo_psgForce est de constater que chacun y trouve son intérêt.

En effet, Colony Capital va obtenir le bail emphytéotique, tant attendu, et pourra s’occuper du parc immobilier à réaliser, sans gérer un club de foot qui est loin de son activité première, sans devoir investir davantage et gérer des problèmes sportifs et de supporters. C’est même le jackpot  pour Colony, car quoi de plus facile de vendre de l’immobilier dans un contexte ou le sportif est à son apogée  ou l’équipe parisienne est en haut de l’affiche…

La Mairie de Paris retrouvera un propriétaire qui aura les moyens d’investir et donc de faire venir des capitaux et un public plus enthousiaste (moins d’incidents et de problèmes d’ordre public). Les alentours du Parc des Princes seront “pacifiés” selon le terme utilisé et la valeur immobilière optimisée.

La Ligue de Football Professionnel, qui va renégocier les droits télé du championnat de France  de L1 fin 2011 début 2012, sera ravie de trouver un club parisien ambitieux avec une équipe forte et de grands noms pour vendre les droits au plus cher (à Canal+, et consort) et trouver des partenaires qui à leur tour pourront investir dans le championnat de L1. De plus, la LFP va mettre en place sa propre chaîne de télévision pour retransmettre des rencontres afin d’exploiter au mieux les images des matches de L1 et surtout concurrencer Canal+ qui s’est débarrassé de TPS et maintenant d’Orange. L’arrivée d’un riche propriétaire qui investirait dans le PSG lui permettrait via cette chaîne d’augmenter l’attractivité auprès des téléspectateurs, des annonceurs et d’autres investisseurs potentiels.

A l’Elysée,  Nicolas Sarkozy, supporter du PSG sera ravi de voir une grande équipe à Paris, avec des résultats et donc certainement moins d’apparitions dans les pages des faits divers. Le président de la République pourra, à l’instar d’un Brice Hortefeux et d’autres personnes en charge des dossiers liés au PSG,  se targuer d’avoir fait voter des lois sur la sécurisation autour des stades (des IDS plus rapides, mesures de sécurité plus drastiques…).

Enfin les Qataris y trouveront aussi leur compte (cf le plan des Qataris pour le PSG) en étant en concordance avec le message qu’ils veulent véhiculer lors de la coupe du monde 2022. A savoir, réunir le monde arabe et le monde occidental. D’ailleurs, on vient d’apprendre que Zinédine Zidane est le nouveau porte-parole des Qataris pour l’obtention de la Coupe du monde 2022 au Qatar : «Le football est pour tout le monde. Quand je pense à la jeunesse du Moyen-Orient, ce qui lui manque, c’est un événement comme la Coupe du monde. L’Afrique a eu la sienne. Maintenant, c’est l’heure du Moyen-Orient»

Le secteur sportif sera optimisé car les joueurs seront motivés à l’idée de rester dans un club devenu très ambitieux, avec peut-être des revalorisations de contrats à la clé.

Maintenant reste à savoir si un PSG avec des investisseurs fortunés à sa tête, permettra le retour de supporters avec chants et tifos ou optera pour de simples spectateurs avec des poches bien garnies. Mais cela est un autre débat.

À propos Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée