PSG : le péril jeune

PSG : le péril jeune

camp des loges23Quand Paris décide de faire confiance à “ses jeunes”, c’est qu’il n’a pas d’argent pour recruter, du moins c’est une façon élégante de l’annoncer.

Le club de la capitale, même si les médias et le public démentent, a sorti plusieurs joueurs ces dernières années : Nicolas Anelka, Jérôme Leroy, Fabrice Abriel, Sylvain Distin, Lorik Cana, David Ngog, Mamadou Sakho, Grégory Paisley ou Clément Chantôme...

Qui peut dire après avoir lu cette liste que le Paris Saint Germain n’est pas un club formateur?

L’ennui c’est qu’à Paris ville de tous les  médias, on n’a pas le temps il faut des résultats tout de suite. Clément Chantôme partant en début de saison a eu une chance de pouvoir enchaîner plusieurs matches et surtout en jouant à son poste (cf article précédent).

Paris est même allé, par le passé, acheter des joueurs qu’il avait formé quelques années auparavant, et parfois à prix d’or : Anelka, Distin, …

Cette année Chantôme explose et a bien failli le faire dans une autre équipe que Paris.

Sylvain Distin joueur aujourd’hui d’Everton, avec 321 matches à son compteur en Premier League, a gagné la Cup avec Portsmouth(en 2008), mais aussi la Coupe de la Ligue en 2000 sous le maillot de Gueugnon contre le PSG (son club formateur). Il n’a toujours pas compris pourquoi les dirigeants de l’époque ne lui avaient pas donné sa chance : “Dans ma génération, tout le monde a eu sa chance. Pas moi. J’aurais bien aimé comprendre pourquoi. Je n’ai sûrement pas les bons amis…”

Force est de constater, Antoine Kombouaré n’est pas fermé dans ses choix, Chantôme grâce à des concours de circonstance a eu du temps de jeu et a prouvé qu’il pouvait apporter au PSG. D’ailleurs il est aujourd’hui est titulaire indiscutable . Armand a été remplacé à gauche par Tiéné, mais a fait sa place en défense centrale. Enfin Ludovic Giuly qui retrouvé ses jambes de vingt ans a poussé Sessegnon sur le banc des remplaçants alors qu’Antoine l’avait prévenu en fin de saison dernière qu’il serait au mieux sur le banc.

Des exemples de joueurs motivés et parfois revanchards qui feront des émules, c’est sûr, dans les prochaines générations.

À propos Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée