OL-PSG 2-2 / Un nul signé Edel !

OL-PSG 2-2 / Un nul signé Edel !

Paris perd deux points au terme d’un match solide à Lyon, et se voit privé de la victoire par une boulette monumentale d’Edel. Une de plus qui pourrait coûter très cher.

gerlandAvant de débuter ce compte-rendu, une idée nous passe par la tête. Pourvu que ces deux points perdus bêtement ne privent pas Paris du podium, voire mieux. Car le PSG, qui avait fait un très bon match jusque-là, voyait la première place du classement lui tendre les bras et avait l’occasion de marquer les esprits dans un championnat très serré. Mais place au match.

Paris commence sa mi-temps comme à l’accoutumée en essayant de jouer haut. Les 10 premières minutes sont parisiennes, mais pas vraiment d’occaz’ pour venir mettre un peu plus le doute dans la tête de Lyonnais habitués aux mauvais débuts de matches.

Lyon va reprendre ensuite les commandes du jeu et se montrer plus actif, avec Gomis en point d’encrage dans la défense parisienne, qui joue souvent en remise pour des tirs gones heureusement pas cadrés. Lissandro, Bastos essaient d’accélérer le jeu, mais la défense parisienne fait bonne garde. Le jeu est alerte, les mouvements rapides, mais pas vraiment de quoi faire trembler les gardiens. Seule une frappe plat du pied croisée de Bastos oblige Edel à une manchette (16′). De l’autre côté, les contre-attaques parisiennes bien que fulgurantes n’aboutissent que rarement. Giuly, bien lancé par Nenê est repris in extremis par un double tacle Lovren- Cissokho (43′).

M. Fautrel siffle la fin d’une première mi-temps correcte, ponctuée comme d’habitude par les vociférations sur le banc de touche de Claude Puel et de ses accolytes, dans la plus totale impunité.

La deuxième mi-temps sera beaucoup plus riche en occasions. C’est d’abord Hoarau qui est trop juste pour reprendre de la tête un centre de Nenê (46′). Puis c’est une belle frappe de Bastos qui fuit le cadre d’Edel (51′). Lyon est mieux et sur une action de classe Lissandro-Gomis-Lissandro-Kallstrom, Cissokho est décalé dans la surface et s’en va tromper d’un plat du pied Edel très mal placé (1-0, 54′). Lyon pousse et manque même d’aggraver le score sur une situation panique dans la surface des Rouge et Bleu qui finissent par se dégager (56′).

Heureusement, le PSG va revenir dans un match maintenant vraiment lancé. Makele expédie en aveugle un ballon par dessus la défense lyonnaise qui remonte. Hoarau pas hors-jeu drible Lovren et évite la sortie de Lloris. Son centre trouve la tête de Nenê devant le but vide. Paris revient à la marque (1-1, 63′). Lyon va tenter de reprendre l’avantage, mais le coup-franc de Bastos et le lob de Gomis trouvent Edel à la parade (64′, 73′).

Mais c’est finalement le PSG qui va se montrer plus incisif. Parti plein centre sur une passe d’Hoarau, Nenê est stoppé irrégulièrement dans la surface par Cissokho qui prend logiquement un rouge. Hoarau transforme le pénalty (1-2, 80′). Superbe performance collective des Parisiens qui mènent à Gerland et voient se profiler la première place du classement.

Malheureusement, Edel va nous refaire le coup de la boulette annuelle. Manquant totalement son dégagement au pied, il voit Gomis intercepter son ballon tout mou et se présenter seul devant lui. La panthère noire ne manque pas sa frappe (2-2, 87′). Rageant, car Edel vient d’annihiler tout le travail d’un groupe. Et ce n’est pas Sessegnon, qui hérite d’un ballon très chaud à deux mètres du but et manque le cadre (90 +1) qui nous permettra de ravaler notre rancoeur. Allez, Coupet, et vite.

À propos Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée