Deux choix tactiques payants !

Deux choix tactiques payants !

Dimanche soir au Parc des Princes, le Paris Saint-Germain s’est parfaitement relancé pour une éventuelle qualification à la prochaine Ligue des Champions en battant l’Olympique Lyonnais 1 but à 0. C’est avec rigueur, discipline et volonté que les Parisiens ont su saisir leur chance à la 76e minute de jeu. Nenê frappe un coup franc dans la surface de réparation depuis quasiment la moitié du terrain. Hoarau va au duel contre Lloris et remporte son combat aérien. Le ballon retombe au niveau du poteau gauche mais un Ludovic Giuly lancé en pleine vitesse redresse et centre. Zoumana Camara, qui avait bien suivi l’action, se précipite et, du genou, pousse la balle dans les buts rhodaniens. Le stade explose !

Revenons donc sur les deux choix tactique opérés par Antoine Kombouaré qui ont amené à ce but victorieux et décisif.

En premier lieu, c’est via un 11 de départ-surprise que les hostilités sont lancées. Camara prend la place de Sylvain Armand dans l’axe de la défense parisienne pendant que ce dernier remplace Siaka Tiéné couloir gauche. L’étonnement générale soulève quelques doutes chez les supporters parisiens qui ne comprennent pas forcément ce drôle de choix. Titulaire à seulement 9 reprises cette saison, Papus Camara est sur le banc des remplaçants depuis plusieurs semaines et manque cruellement de rythme. Au final, et par de très belles performances aux entraînements, l’ancien stéphanois marque un des buts parisiens les plus importants de cette saison.

Le deuxième choix tactique décisif du coach kanak concerne son coaching. En faisant rentrer Ludovic Giuly à la 69e minute de jeu à la place d’un Mevlüt Erding transparent, AK amène un peu de sang neuf, de confiance et d’expérience à une attaque francilienne en manque d’inspiration. 8 minutes plus tard, l’ancien barcelonais redressait un ballon difficile vers Zoumana Camara qui marqua dans la foulée. Nouveau choix tactique concluant de la part de Kombouaré.

Physiquement plus tranchante, défensivement plus hermétique et offensivement plus agressive, l’équipe du Paris Saint-Germain a évolué un cran au dessus de celle de Lyon. Mais c’est donc aussi bel et bien une victoire tactique de l’entraîneur qu’il nous faut saluer !

À propos Nicolas Hortus

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée