Caïazzo : “Une hérésie de penser que nous pouvons rivaliser avec PLM”

C’est avec beaucoup de retenue sur les ambitions sportives que Bernard Caïazzo, Président du Conseil de Surveillance de l’ASSE, et Roland Romeyer, Président du Directoire, se sont exprimés devant la presse mardi soir.

“Depuis l’arrivée des Qataris dans notre championnat, l’ASSE est 4e sur les trois dernières saisons, fait remarquer Bernard Caïazzo. Cela prouve que nous avons acquis une régularité au niveau des résultats. Nous avons le 7e budget du championnat mais les quatre plus gros clubs de L1 ont des budgets au moins deux fois supérieurs au nôtre. Avec 10 à 20 millions d’euros supplémentaires, nous pourrions viser le top 3. Le quotidien L’Equipe nous place dans la lutte pour le titre mais nous n’avons jamais utilisé ce mot en interne. (…) Le danger serait de croire que l’ASSE peut faire toujours plus. Ce n’est pas possible. Comment imaginer que la Sampdoria et Southampton, dans le top 5 de leur championnat respectif, gagnent le titre ? Dans chaque championnat, ce sont toujours les plus grandes villes qui se battent pour le titre. C’est une hérésie de penser que nous pouvons rivaliser avec Paris, Marseille ou Lyon. La logique économique est en effet indissociable de la loi sportive. Aujourd’hui, nous devançons déjà des grandes villes comme Lille, Bordeaux ou Rennes. Nous avons encore beaucoup de travail devant nous mais cela ne nous fait pas peur. Je suis sûr que nous continuerons d’avancer.”

“Les observateurs oublient trop souvent de rappeler que nous n’avons pas les mêmes moyens que le PSG, l’OL et l’OM, les clubs avec lesquels nous sommes à la lutte”, a approuvé Roland Romeyer.

C'est avec beaucoup de retenue sur les ambitions sportives que Bernard Caïazzo, Président du Conseil de Surveillance de l'ASSE, et Roland Romeyer, Président du Directoire, se sont exprimés devant la presse mardi soir. "Depuis l’arrivée des Qataris dans notre championnat, l’ASSE est 4e sur les trois dernières saisons, fait remarquer Bernard Caïazzo. Cela prouve que nous avons acquis une régularité au niveau des résultats. Nous avons le 7e budget du championnat mais les quatre plus gros clubs de L1 ont des budgets au moins deux fois supérieurs au nôtre. Avec 10 à 20 millions d’euros supplémentaires, nous pourrions viser le…

Passage en revue

Notez l'article

À propos Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée