Le cauchemardesque retour à la compétition de Kevin Trapp

Cauchemardesque. Voilà comment on pourrait qualifier la prestation de Kevin Trapp contre Tottenham pour le second match du PSG à l’International Champions Cup. Pour son retour à la compétition, Alphonse Areola ayant joué contre Rome, le gardien allemand ne s’attendait certainement pas subir un tel camouflet.

S’il ne peut pas grand sur la frappe aussi soudaine que précise des 20 mètres de Christian Eriksen qui offre l’égalisation aux Spurs, l’Allemand est coupable sur le second but adverse. En voulant relancer proprement d’un plat du pied, Kevin Trapp transmet le ballon involontairement dans les pieds d’Eric Dier qui n’a plus qu’à pousser au fond. Ce qui n’est pas sans rappeler sa saute de concentration subie contre Bordeaux en 2015 quand Wahbi Khazri était venu prendre le ballon dans ses pieds. Au retour des vestiaires, seulement six secondes après le début de la seconde période, Kevin Trapp a le réflexe de toucher le ballon de la main alors qu’il n’est pas dans sa surface. Expulsion logique et maux de tête à venir pour Unai Emery.

Alors qu’il a avancé son retour des vacances de deux semaines pour participer au stage aux Etats-Unis, Kevin Trapp n’a pas engrangé de points aux yeux de son entraîneur. Le Basque a toujours loué la concurrence entre ses deux gardiens et Alphonse Areola, s’il a aussi concédé deux buts ce soir dont un pénalty, n’a pas commis de boulette irréparable. A une semaine du trophée des champions, le débat sur le gardien titulaire est plus que jamais ouvert.

À propos Grégoire Anne

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée