Marcelo Bechler : “Messi et Suarez ont fait changer d’avis Neymar”

L’éventuel transfert de Neymar au Paris Saint-Germain agite la planète football. Et celui qui est derrière tout ce remue-ménage est un journaliste brésilien, Marcelo Bechler, travaillant pour Esporte Interativo ou encore Radio Globo. Correspondant à Barcelone, il a été le premier à donner des informations concernant des discussions entre le joueur et le club de la capitale. Pour Eurosport, il a évoqué toute cette histoire. Auparavant convaincu de la faisabilité de ce deal, le journaliste pense aujourd’hui le contraire et cible les causes de ce retournement de situation.

J’ai eu l’info lundi soir (17 juillet) mais j’ai attendu d’avoir d’autres sources. J’en ai eu trois autres différentes le lendemain : en France, en Espagne et au Brésil. [] Entre le Brésil, la France et l’Espagne, j’ai eu neuf confirmations de l’information, explique-t-il tout d’abord. Entre le mardi et le vendredi, on a eu la confirmation qu’il avait discuté avec des joueurs du PSG, des joueurs du Barça et des amis proches. On a aussi eu la confirmation que le PSG avait trouvé comment payer.

Je l’ai dit dès le début. Il fallait plusieurs conditions pour que Neymar soit un joueur du PSG. Mais je ne pensais pas que le maillon faible, ce serait lui. Ça aurait pu être un détail contractuel que le père voulait négocier, le montage financier du PSG, mais pas lui. Sauf que le samedi, je ne sais pas comment, ils (Messi et Suarez) ont réussi à le faire changer d’avis. Le dimanche soir, il y avait toujours beaucoup d’optimisme du côté du PSG mais c’était deux heures avant la photo “Se queda” de Piqué. Lundi matin, on m’a confirmé au Brésil que Neymar n’avait pas donné son accord pour la publication de cette photo.

Avant de conclure : “Je pense que le Barça et Piqué sont très confiants. Je le répète, je n’ai pas d’infos supplémentaires depuis dimanche et le départ pour les Etats-Unis, mais si je dois estimer la faisabilité du transfert, je dirais qu’il reste à 90% au Barça. »

À propos Antoine Grasland

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée