Aulas : “C’est logique qu’il y ait une enquête visant le PSG, on verra bien ce qu’il va en ressortir”

Présent à l’assemblée générale de l’ECA (European Club Association), ce mardi, Jean-Michel Aulas a une nouvelle fois évoqué l’investissement massif du Paris Saint-Germain sur le marché des transferts. Le président de l’Olympique Lyonnais estime que ces dépenses mettent à mal la concurrence entre les clubs et que ce n’est pas un modèle économique viable sur le long terme.

La situation du PSG n’est pas dans toutes les bouches, mais au moins dans toutes les pensées, explique-t-il en préambule. Il faut que tout cet investissement, qui est considérable, soit régulé pour permettre aux clubs d’avoir une compétition saine. Les propos du président de l’UEFA étaient très directs et je pense très orientés sur le sujet qui nous préoccupe en France. Je fais totalement confiance à l’UEFA, qui a mis en place un fair-play financier qui a eu des effets très positifs. Il ne faut pas qu’on perde en quelques semaines ce qu’on a mis des années à mettre en place et à gagner. Il y a dû avoir un certains nombre de plaintes directes de clubs ou de Bruxelles, je ne sais pas. C’est logique qu’il y ait enquête et on verra bien ce qu’il va en ressortir, rajoute Aulas. Quand un budget d’un club est cinq fois supérieur à celui du 2e dans une compétition, ou 10-12 fois supérieur à la moyenne des clubs de cette compétition, il faut se poser des questions sur comment trouver des solutions, sans pénaliser personne. Parce que c’est vrai que d’un autre côté, l’arrivée des meilleurs joueurs à Paris facilite aussi beaucoup l’ensemble de la L1. Il y a, tout en préservant les acquis, à trouver des solutions efficaces pour ne pas se trouver dans une bulle comme on a connue dans d’autres activités », a détaillé le président lyonnais devant les caméras de RMC Sport.

À propos Antoine Grasland

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée