Duluc

Duluc : « Les donneurs de leçon sont souvent amnésiques et peu regardants »

Vincent Duluc, journaliste de L’Equipe, donne sa vision des choses avant le PSG/Bayern. Une opportunité pour les Parisiens de faire parler d’eux sur le terrain et non par rapport aux millions dépensés cet été.

« Les donneurs de leçon sont souvent amnésiques et peu regardants, oublieux de la manière dont ils ont construit leur empire et dont ils l’ont protégé. Le Bayern, qui a passé les trente dernières années à acheter au-dessus du prix du marché les meilleurs joueurs de ses adversaires directs pour éteindre toute concurrence en Bundesliga, reproche au PSG de déréguler le marché européen. Ce n’est pas l’histoire de la paille et de la poutre, plutôt celle de la poutre et de la poutre,s’amuse le journaliste dans son éditorial. Paris a-t-il réellement intérêt à faire peur, sur le terrain, aux clubs mêmes qui tenteront de régler son cas dans la coulisse ? La réponse est oui, pourtant. C’est sur le terrain que se construit la légitimité. C’est sur le terrain que les clubs de la vieille Europe ont transformé leurs richesses en magie, qu’ils ont blanchi des avantages aux origines diverses. C’est le terrain qui a fait oublier tout le reste. Ce soir, ce sera la première fois de la saison que l’Europe va regarder le PSG de cette manière, parce que, pour la première fois, elle s’intéressera également à son adversaire. »

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée