Le Graet

Le Graët : “Je ne vois pas où le PSG aurait fauté”

Noël Le Graët, président de la Fédération Française de Football, apporte un soutien fort au PSG face à l’UEFA. Le patron du football français rappelle que le club francilien veille toujours à respecter les règles et qu’il suscite beaucoup de jalousies.

“Sportivement, il faudrait être stupide pour ne pas dire bravo. Mbappé et Neymar, je suis content de les voir dans une équipe française, commente le président de la fédération dans L’Equipe. Maintenant, c’est vrai, le PSG avance avec un modèle économique hors norme, comme Monaco, d’ailleurs. On a besoin d’un grand PSG. Mais il m’arrive de préférer le modèle du Bayern. Le PSG est dans le collimateur de l’UEFA ? En France, le système, dont la DNCG est le garant, est basé sur l’équilibre financier. Le PSG a toujours tenu ses engagements. On ne peut lui faire aucun reproche sur les plan fiscal, social. Je le vois mal ne pas respecter les règles en vigueur en France. L’UEFA s’inquiète. Elle ne s’est pas trop inquiétée pour d’autres à un moment. Notamment en Liga. Vous trouvez qu’elle fait du zèle ? On reproche au PSG de bénéficier d’aides d’État. Nous ne pouvons pas, nous, dirigeants du football français, être contre un grand club qui veut rivaliser avec les meilleurs, être contre nos gouvernants, qui apprécient le Qatar. Les rapports politiques entre nos deux pays sont de grande qualité. Je ne vois pas où le PSG aurait fauté. Le fair-play financier a permis d’épurer les comptes mais quels clubs, à part ceux de petites nations, ont été sanctionnés ? L’UEFA a touché le Real ? Le Barça ? Un club anglais ?  Selon les pays, les clubs ne sont ni taxés, ni imposés de la même façon. Il y a aussi une pointe de jalousie, je pense. Dans la cour des grands, on a du mal à accepter, sans doute, un petit nouveau.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée