Jaune

Metz / PSG : les notes

C’est avec une formule ultra-offensive que le PSG s’est lancé à l’assaut des Messins. Un 4-2-4 qui a étouffé les Grenats dès les premières minutes, avec des occasions de Draxler, ou Cavani (poteau). A la 31e minute c’est Neymar qui lance parfaitement Cavani (mais aussi Mbappé). C’est le Matador qui conclut. Mais le PSG de désarticule, laisse Metz développer des attaques et se trouve puni par Rivière sur un centre de Dossevi qui arrache le ballon à un Meunier pas assez volontaire dans l’impact (37e). 1-1 à la mi-temps malgré un rush de Neymar et une frappe déviée par le portier japonais du FCM.

La seconde période débute par une bourde d’Areola (48e) qui offre une ballon à Rivière, sans conséquence grâce à la maladresse de l’attaquant. Assou-Ekotto reçoit sept minutes plus tard un carton rouge pour un tacle par derrière sur Mbappé. Dans la foulée, la dernière recrue du PSG marque son premier but (1-2, 59e) d’une frappe de l’entrée de la surface. En supériorité numérique, les occasions se sont multipliées pour Paris. Neymar y est allé de son but (1-3, 69e). Cavani s’est offert un doublé en renard des surfaces (75e). Lucas a clos le bal (87e) sur une remise de Meunier.

Areola (2/10) : Peu mis à contribution, il subit le centre de Dossevi sur l’égalisation messine. Une énorme erreur sur une passe de Marquinhos qui rebondit. Le portier tente une tête pour Kimpembe que Rivière récupère pour mettre au dessus (48e) ! Bref, presque rien à faire, mais mal fait.

Meunier (5.5/10) : Volontaire offensivement, responsable sur le but de Rivière pour avoir perdu un duel avec Dossevi. On attend mieux du Belge. Passeur décisif en fin de match.

Marquinhos (6/10) : Costaud sur ses interventions en première période. Plus tranquille après l’exclusion de Assou-Ekotto. Devenu capitaine à la sortie de Motta.

Kimpembe (6/10) : Dur sur l’homme il s’est fait respecter.

Yuri B. (5.5/10) : Tourné vers l’attaque dès le début du match, il a baissé de ton au fil des minutes en première période. Il se signale à la 66e par une frappe repoussée par Kagawa. Il a assez bien tenu son couloir.

Motta (5/10) : Peu à l’aise dans ce système, il a souffert à cause des intervalles laissés vacants par ses partenaires d’attaque. Son jeu de passe reste aussi pur. Remplacé par Lo Celso (77e).

Rabiot (6/10) : Très actif mais peu épaulé dans l’entre-jeu. Un gros abattage. Remplacé par Nkunku (83e).

Draxler (5/10) : A droite, il a peu joué le rôle d’ailier pour tenter de diriger le jeu. Pas assez rayonnant.

Mbappé (6/10) : Il a balayé le front de l’attaque, de superbes gestes mais parfois un manque de simplicité. Il marque à la 59e d’une frappe des 16 mètres. Manque le doublé à la 61e à cause de la cuisse de Niakhaté. Hué par le public après le carton rouge d’Assou-Ekotto.

Cavani (7/10) : Encore doubleur buteur, il pèse par ses appels et ses frappes. Une barre, un poteau, il aurait pu être plus récompensé. Remplacé par Lucas (77e). Buteur 10 minutes plus tard sur un centre de Meunier.

Neymar (7/10) : Une énorme qualité, y compris de passe, comme celle décisive pour Cavani. Du talent, tout simplement.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée