presse PSG

La revue de presse PSG : Mbappé, Ben Arfa, Wenger, Emery…

Vu et lu dans la presse nationale au sujet du PSG ce mardi 5 août 2017.

“Ce n’était pas la folie Mbappé, comme il y avait eu le raz de marée Neymar pour la première du Brésilien au camp des Loges. A peine une quinzaine de supporters devant le centre d’entraînement et une caméra de télévision. De toute façon, il n’y avait pas grand-chose à filmer sinon les vitres opaques du van noir, résume Le Parisien. Dès demain il sera présenté officiellement. L’absence de Nasser Al-Khelaïfi, actuellement à une réunion de l’ECA, a contraint les dirigeants à décaler d’un jour.”

“Le déplacement du PSG à Metz vendredi soir représente un premier casse-tête pour Unai Emery, constate le quotidien francilien en évoquant la ligne d’attaque. Neymar joue en Colombie ce soir (22h30), Pastore et Di Maria affrontent le Venezuela (1h30) et Cavani défie le Paraguay (2 heures cette nuit). S’ils sont attendus demain, ils auront un seul entraînement et plusieurs heures d’avion dans les jambes. De quoi inciter Emery à se passer de leur talent. […] Lucas a repris l’entraînement et semble le plus frais des attaquants disponibles”. Julian Draxler et Kylian Mbappé complétant le trio d’attaque.

“Entre Hatem Ben Arfa et le PSG, la situation n’en finit pas de s’envenimer, lit-on encore. Le joueur a suivi son premier entraînement avec la réserve. Le joueur a fait profil bas et a été décrit comme « très à l’aise, pas du tout sur les nerfs » par l’un de ses nouveaux partenaires. Pourtant, la situation est tendue et on se dirige vers une bataille juridique. La charte du football interdit en effet la mise à l’écart des joueurs pros à titre de sanction. « En revanche, son club dispose de cette possibilité dans le cadre d’un problème technique provisoire, comme un sureffectif, précise Philippe Piat (UNFP). Mais même dans ce cas, cette mise à l’écart ne peut dépasser un délai de deux à trois semaines. » Le joueur prépare sa riposte. Son avocat est prêt à ferrailler.”

“L’échec du recrutement d’un numéro 6, pourtant élevé au rang de priorité par Unai Emery, soulève de nombreuses interrogations, écrit L’Équipe. Le PSG dispose donc de Marco Verratti, Adrien Rabiot et Thiago Motta. L’équation s’annonce difficile à résoudre. Compte tenu du recrutement de Mbappé et Neymar, et vu le nombre d’éléments offensifs à disposition (Di Maria, Draxler, Pastore, Lucas), le passage à un milieu à deux serait le plus naturel. Emery, qui avait étudié le passage à deux milieux l’été dernier, rappelle à intervalles réguliers que son groupe dispose d’un « équilibre » en 4-3-3. Peut-il faire évoluer sa position ? Si le PSG reste avec trois milieux, Emery va devoir piocher chez les jeunes éléments. De ce point de vue, un joueur se détache aujourd’hui : Giovani Lo Celso. Le jeune Argentin (21 ans), entré à deux reprises en L 1 cette saison, est apprécié par le staff. Techniquement très juste, Lo Celso se met immédiatement dans le rythme des matches, sans jamais se cacher. En cette fin d’été, il dispose d’une longueur d’avance sur Christopher Nkunku, utilisé à seize reprises l’an dernier.”

presse PSG“Hier matin, Hatem Ben Arfa s’est entraîné avec l’équipe réserve. Il avait reçu l’ordre ce week-end et s’est exécuté sans broncher, constate le journal. Les textes autorisent le PSG à avoir un deuxième groupe d’entraînement pour des pros après le 1er septembre mais sous conditions. Ce groupe doit être composé d’au moins dix joueurs sous contrat professionnel, stagiaire ou aspirant, ce qui semble le cas de la réserve parisienne. Le joueur doit également travailler dans les mêmes conditions. Même si les installations sont moins modernes, elles semblent aussi répondre à ce critère. Là où le bât pourrait blesser pour Paris, c’est sur le point suivant du règlement : la mise à disposition d’un joueur professionnel au deuxième groupe de travail ne peut se faire que de manière temporaire, pour des motifs liés à la gestion de l’effectif. […] Il est d’autant plus difficile de déceler des problèmes de sureffectif qu’hier, Emery a convoqué quatre joueurs de la réserve pour faire le nombre avec les pros […] Me Bertrand a écrit hier à Antero Henrique pour s’assurer que cette mesure n’est que temporaire. S’il n’a pas de réponse sous 48 heures, il saisira la commission juridique de la LFP. En attendant, HBA reste à la disposition de l’équipe réserve cette semaine. Il lui a même été demandé de vider son casier du vestiaire des pros pour installer ses affaires dans celui de la réserve.”

France Football évoque un “coup de vice” d’Arsène Wenger lors du mercato alors qu’il n’avait pas réussi à séduire le clan Mbappé. “Arsenal laisse alors filtrer dans les médias anglais l’enveloppe prévue pour Mbappé. Une manœuvre autant faite pour envoyer le signal aux supporters et aux observateurs que les Gunners ont de nouveau les moyens de leurs ambitions que pour dynamiter le marché des transferts. Avec les 142M€ que le club londonien était prêt à mettre sur le tapis pour le jeune attaquant français, on est désormais beaucoup plus haut que les 80 ou 90M€ estimés pour son transfert avant cette révélation. L’objectif de Wenger, sachant que le Real n’était pas prêt à s’aligner : dissuader les deux autres acheteurs potentiels, le PSG et Manchester City, de tenter de récupérer en même temps son attaquant Alexis Sanchez, qu’il ne veut absolument pas céder. Une stratégie payante puisque Paris alignera 180M€.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée