presse PSG

La revue de presse PSG : UEFA, FPF, Guedes, Di Maria, Neymar…

 Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce samedi 2 septembre 2017.

“Le PSG est bien dans le collimateur du fair-play financier, constate Le Parisien. L’UEFA a annoncé hier le lancement d’une enquête de plusieurs mois sur l’état des finances du club. Cette procédure « formelle » est exceptionnelle. Les Parisiens ne risquent rien à court terme. Le PSG a réalisé cet été un plan d’économies qu’il chiffre lui-même à 104M€ au travers de ventes et de prêts de joueurs. Pas suffisant pour l’UEFA, qui attendait peut-être une vente de joueur majeur (par exemple Di Maria ou Draxler) pour équilibrer les dépenses ? La direction parisienne réplique à juste titre qu’elle dispose de deux périodes, cet hiver et en juin, avant la fin de l’exercice comptable 2017-2018. Le PSG table sur une augmentation de ses revenus « de 20 à 40 % ». Autant d’éléments que les dirigeants auront l’occasion de développer auprès de l’UEFA dans les prochains mois. Quand la suspicion et la jalousie des grands clubs européens seront peut-être retombées”.

presse PSG

“La tornade Neymar débarque à Bougival, lit-on également. Il a trouvé son bonheur dans une luxueuse maison de cinq étages, avec une piscine en sous-sol. L’endroit idéal pour accueillir une partie des « Toiss », la bande d’amis qui gravite autour de Neymar. Bougival n’est situé qu’à une dizaine de kilomètres du camp des Loges, de quoi faciliter son accès au centre d’entraînement.”

“Le prêt avec option d’achat de Kilian Mbappé, pour un montant de 145M€, plus 35M€ de bonus, figurera bien dans les comptes du club parisien dès cette saison. Le PSG a eu raison d’opter pour cette attitude prudente car il est d’ores et déjà visé par une « enquête formelle », écrit L’Equipe« Paris fait bien de ne pas jouer au plus fin, car de toute façon, l’ICFC aurait demandé que l’acquisition de Mbappé figure dans les comptes dès le début de la saison 2017-2018, expose un expert financier de l’UEFA. Si la condition pour lever l’option d’achat est le maintien du PSG en Ligue 1, cela a un côté ridicule. » Paris ne sera pas « ridicule », mais reste en danger. En Ligue 1, pas de problème, la DNCG demande simplement à l’actionnaire de boucher les trous. Mais au niveau européen, le règlement du FPF réclame que des recettes réelles compensent presque totalement les dépenses. La menace est vive mais elle n’est pas imminente. Paris doit présenter ses comptes de la saison dernière le 16 octobre. Pas de soucis en perspective, le PSG ayant été plutôt sage en 2016-2017. Pour cette saison, celle de tous les excès, le club parisien va devoir fournir très vite des documents financiers à l’UEFA. […] Depuis des semaines, les experts du club et du cabinet d’avocats Nataf Fajgenbaum & Associés planchent. Chaque année, la paire Neymar-Mbappé va représenter au moins 150M€ de charges supplémentaires. Pour y répondre, le club a identifié deux axes majeurs. Le premier est la cession de joueurs. Elle a totalisé selon lui 104M€. Le PSG espère encore réaliser 50 à 60M€ de cessions cet hiver et à nouveau 80M€ l’été prochain. Le second axe repose sur la recherche de relais de développement de ses revenus. Le PSG prévoit « une augmentation de 20 à 40 % » de ses ressource.”

Le quotidien sportif évoque aussi Angel Di Maria, “que le PSG a refusé de céder au dernier prix proposé par les Catalans (environ 45 M€, hors bonus)”. Mais aussi de Gonçalo Guedes, prêté pour un an sans option d’achat au Valence CF. “Le VCF devrait prendre à sa charge la totalité du salaire du joueur. Il s’agit du 7ème prêt bouclé par le PSG cet été après ceux de Grzegorz Krychowiak (West Bromwich Albion), Jesé (Stoke City), Odsonne Édouard (Celtic), Jonathan Ikoné (Montpellier), Jean-Christophe Bahebeck (Utrecht) et Gaëtan Robail (Cercle Bruges).”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters