caillet

Virgile Caillet liste les leviers que le PSG peut actionner vis-à-vis du fair-play financier de l’UEFA

Virgile Caillet, spécialiste de l’industrie du sport, liste les leviers que le PSG peut actionner pour digérer les opérations Neymar et Kylian Mbappé dans le cadre du fair-play financier de l’UEFA. Après, la réussite sportive sera déterminante quant aux revenus.

“L’enquête ? Il y a une raison réelle, l’UEFA suit la comptabilité des clubs, l’autre raison est politique. Il y a une fronde de ceux qui dominaient le football européen. Ils mettent une grosse pression sur l’UEFA, elle devait envoyer un message. A court terme, sur la saison 17/18, le PSG n’est pas en danger, je ne pense pas. Il faut comprendre que les contrats sont lissés. Les 222M€ de Neymar c’est sur cinq ans. La question n’est plus la même. En face il y a déjà 65M€ de ventes de joueurs. Le PSG est donc dans les clous. Mais il va devoir trouver des revenus additionnels pendant 5 ans. Le PSG s’est acheté une année, dans les suivantes il faudra être performant, a commenté le spécialiste sur RMC. Il y a des relais de croissance : le merchandising avec un potentiel relatif, 5 à 10M€. Avec le sponsoring il y a beaucoup à gagner. Le PSG doit renégocier. Il y a une vraie différence entre les montants actuels et les standards pour un club de ce niveau. Chevrolet donne 65M€ à United, Rakuten 55M€ au Barça. Emirates, c’est 25M€ en terme de sponsor maillot. Il y a des sponsoring régionaux à faire grâce à Neymar. La billetterie, c’est délicat avec 96% de taux de remplissage… Mais les abonnements ne comprennent pas les matches après les quarts de finale de C1. Il peut y avoir plus 10M€ de gains au Parc. Il y a les les primes sportives. En Ligue des Champions, si vous allez en 1/4 de finale c’est 50-55M€. En finale c’est 80-85M€. Rien qu’avec ces primes, on a un potentiel de 30M€ de revenus immédiats. Il y a un tas de marges de progressionMais le point crucial sera la réussite sportive. Après le fair-play financier de l’UEFA, il n’est pas très fair justement, il a figé les positions. On n’est pas complètement certain qu’il n’aille pas contre la liberté d’entreprendre chère à l’Europe. L’UEFA vous interdit d’investir dans votre club. Probablement que certains clubs tiennent une réponse juridique dans leur manche, une réponse nucléaire. Au sujet de la dérégulation des prix, elle est liée en premier lieu à ces droits TV en Premier League. Le 20e anglais touche deux fois plus que le PSG ou Monaco !”

>> Transcription Canal Supporters

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée