Djellit : « Vendre ne sera pas un souci pour le PSG »

Le Paris Saint-Germain doit vendre pour 80 millions d’euros s’il veut respecter le Fair-Play-Financier. Forcément, les éléments avec un temps de jeu réduit sont donnés partant lors de la prochaine fenêtre des transferts. C’est le cas d’Ángel Di María qui a failli rejoindre le FC Barcelone dans les dernières heures du dernier mercato. Nabil Djellit estime que le PSG ne doit pas vendre l’Argentin et que les dirigeants parisiens arriveront à dégraisser sans se séparer de lui.

« Je ne vendrais pas Di María parce qu’il offre une alternative que les autres joueurs n’ont pas. Il ne faut pas le vendre en janvier, c’est un crack ! Effectivement, il n’a pas porté l’équipe comme on l’espérait mais aujourd’hui ce n’est plus lui qui est sous le coup des projecteurs. Il offre plusieurs alternatives, il peut jouer sur les côtés et dans l’axe, a expliqué le journaliste sur le plateau de la chaîne l’Équipe. Il ne faut pas oublier que le Paris Saint-Germain a pris Antero Henrique en tant que directeur sportif. Une de ses grandes qualités c’est de savoir bien acheter mais aussi de bien vendre. Ils ont aussi tissé un réseau d’agents extrêmement important cet été, avec Pini Zahavi qui a ses entrées en Angleterre, ils sont bien avec Mendes donc vendre ne sera pas un souci pour le PSG. »

À propos Antoine Grasland

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée