Ménès

Ménès : “L’acharnement contre Kurzawa m’a profondément déplu”

Pierre Ménès a aimé le PSG/Anderlecht, la copie rendue par les joueurs, le choix de titulariser Kylian Mbappé de la part d’Unai Emery, et la réponse apportée par Layvin Kurzawa qui a voulu faire taire les critiques. Ce qu’il a exprimé avec un index sur ses lèvres.

“Anderlecht n’était pas l’adversaire du siècle, même si j’ai vu des équipes de Ligue 1 offrir des oppositions plus pourries que celle des Belges. Mais quand le PSG joue bien, il faut aussi le reconnaître. Hier soir, les Parisiens ont fait un grand match. Et pendant 90 minutes. Avec un excellent jeu collectif, beaucoup de vitesse et un haut niveau technique, commente le journaliste de Canal Plus sur son blog. J’étais un peu étonné au départ qu’Emery n’ait pas laissé souffler Mbappé au coup d’envoi en titularisant Di Maria. Mais il faut avouer que la très bonne performance du jeune attaquant français – beaucoup plus collectif – a donné raison au coach parisien. […] Kurzawa est l’homme du soir. Il en a pris plein la gueule depuis le début de la saison. Parfois à juste titre, mais avec un acharnement qui m’a profondément déplu. Certains joueurs parviennent parfois à faire taire les critiques. Lui l’a fait d’une façon éclatante avec un triplé peu banal pour un latéral. Trois jolis buts, en plus. C’est un match qui va certainement redorer une confiance un peu perdue et qui montre que sur le plan offensif, c’est un excellent joueur.”

À propos Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée