Nasser

Nasser al-Khelaifi veut “bouger les lignes” face au “aux tenants d’un vieil ordre établi qui gesticulent”

A peine ouvert le nouveau magazine du PSG tiré à 25 000 exemplaires, « Paris Saint-Germain, au cœur du club », on découvre l’éditorial de Nasser al-Khelaifi. Le président se veut offensif alors que le club est particulièrement exposé à la critique depuis le mercato.

“Alors que 2017 va bientôt toucher à sa fin, cette deuxième partie de l’année a insufflé un profond renouveau du Paris Saint-Germain, sur les terrains, comme dans tous les secteurs qui composent la vie d’un grand club de football. Dans toutes nos activités, notre action est guidée par une idée-force : bouger les lignes, écrit NAK dans le magazine officiel du club.

“Bouger les lignes, telle est la volonté profonde de notre club. Bouger les lignes, n’en déplaise aux tenants d’un vieil ordre établi qui gesticulent, parfois avec une outrance qui ne les honore pas, avec l’espoir que justement aucune ligne ne bouge dans le palmarès des grands livres internationaux”, poursuit le président du PSG.

Le Qatarien affiche sa profonde “conviction”, et apporte cette réponse : “notre club, et le football français dans son ensemble, revendique le droit de grandir et de nourrir des rêves, comme tant d’autres avant lui en Europe”.

Il est aussi question de fair-play financier dans cet édito. “Nous avons toujours imaginé puis développé notre projet dans le respect des règles nationales et internationales, et il en ira toujours ainsi. Oui, nous chercherons encore à bouger les lignes parce qu’il n’est écrit nulle part une règle qui imposerait à un club d’accepter ad vitam aeternam les pressions et la domination des autres”. Les points sont bien mis sur les i, et les barres sur les t.

Mag

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters